Comment apprendre les langues locales en voyage ?

Communiquer en voyage

Communiquer en voyage (source : En Echappée)

Lors de notre voyage « Objectif Russie », nous sommes passés dans six pays, chacun parlant une langue différente : l’Allemand, le Polonais, le Lituanien, le Letton, l’Estonien et le Russe. Nous avons essayé d’apprendre quelques phrases dans chacune de ces langues.

Pourquoi apprendre un minimum de la langue locale en voyage ?

Lorsque l’on voyage dans un pays étranger non-francophone, si on maîtrise un peu l’Anglais, il peut être tentant de se dire qu’apprendre la langue locale n’est pas nécessaire car les locaux comprendront un peu d’Anglais. Et bien c’est loin d’être vrai partout ! Le niveau d’Anglais est très varié selon les pays. Lorsque nous avons voyagé en Scandinavie, tout le monde sans exception pouvait nous comprendre et nous répondre quand nous parlions Anglais. Cependant, en Pologne ou dans les Pays Baltes, la plupart des gens que nous croisions ne parlaient pas du tout Anglais. Alors évidemment, il est toujours possible de s’en sortir avec la fameuse langue des signes du touriste, mais connaître un peu de la langue locale pourra considérablement améliorer votre voyage. Nous voyons deux sortes de raisons pour apprendre la langue locale en voyage : plus pratique, et plus humain.

Les raisons pratiques

Lorsque l’on demande une direction, qu’on achète de la nourriture, que l »on cherche un hébergement, il faut communiquer. La langue des signes, de l’argent et écrite peut en général suffire. Cela devient tout de suite plus compliqué si les personnes que l’on rencontre ne savent pas lire, ou que nous ne savons pas lire leur langue, si l’alphabet n’est pas latin (cyrillique, sinogrammes) par exemple ! De plus, si l’on a des soucis ou des demandes plus complexes, la méconnaissance de la langue locale peut être un vrai handicap.

Les raisons humaines

Parler la langue permet de faire de rencontres plus poussées avec les gens, de pouvoir aller plus loin, de parler de nos vies, des leurs, etc. C’est indéniable, mais apprendre une langue ne se fait pas en un clin d’œil, et on n’a pas forcément le temps ou l’envie de passer plusieurs années pour maîtriser les langues de chaque pays dans lequel on voyage !

Il est cependant possible d’apprendre quelques phrases qui ne sont pas du tout suffisantes pour échanger profondément avec les personnes rencontrées, mais qui ont l’avantage de nous permettre d’apparaître comme quelqu’un de poli, de respectueux de la culture locale et d’amorcer la discussion de manière plus amicale qu’en leur parlant de but en blanc dans une autre langue que la leur.

Nous vous proposons ainsi quelques exemples de niveau de communication qu’il est possible d’atteindre en apprenant sur la route.

Les différents niveaux de communication

Le niveau « Bonjour/Au Revoir »

Lors de notre voyage « Objectif Russie », nous sommes passés dans de nombreux pays en un mois, mais avons passé moins d’une semaine dans la plupart, c’est le cas de l’Allemagne, la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie et la Russie.

En ce qui concerne l’Allemand, Alexandre ayant étudié deux ans en Allemagne, il n’y a pas eu de problème pour se faire comprendre. Pour ma part, comme nous ne sommes restés que deux jours en Allemagne, je me suis contenté de mes bases : bonjour, au revoir, merci, oui, non.

En Lituanie, en Lettonie, en Estonie et en Russie, nous avons appris les phrases suivantes :

  • Bonjour.
  • Au revoir.
  • Comment ça va ?
  • Ça va bien.
  • Oui.
  • Non.
  • Un.
  • Deux.
  • S’il-vous-plaît.
  • Merci.

(Les quatre derniers sont très utiles dans les boutiques, cela permet d’éviter le « One of these please »)

Pour trouver ces phrases, nous sommes allés sur le site Wikitravel pour le Russe et sur le site ilanguages pour le Lituanien, le Letton et l’Estonien, car ces langues n’étaient pas présentes sur Wikitravel.

  • Sur ilanguages, on retrouve les phrases dans la langue et la traduction en Français. On peut aussi écouter la phrase prononcée avec un bouton de son.
Apprendre des phrases de langue locale avec ilanguages

Apprendre des phrases de langue locale avec ilanguages (source : ilanguages)

  • Sur Wikitravel, on retrouve les phrases dans la langue, la traduction en Français et la prononciation en Français. Ce dernier point est extrêmement pratique et permet de prononcer correctement les phrases que l’on apprend. Il n’y a pas de son comme sur ilanguages, mais il est toujours possible pour certaines langues d’écouter la prononciation grâce à Google Traduction (sur internet ou en application)
Apprendre des phrases de langue locale avec ilanguages

Apprendre des phrases de Polonais avec ilanguages (source : Wikitravel)

Fonction son de Google Traduction

Fonction son de Google Traduction (source : Google Traduction)

Cela peut paraître facile d’apprendre dix phrases (si on peut appeler ça des phrases !), mais comme dans les Pays Baltes nous changions de pays tous les six jours, nous nous mélangions parfois les pinceaux !

À quoi cela peut donc servir de connaître si peu de phrases ? Nous pensons que lorsque nous saluons les gens dans leur langue, nous leur montrons notre ouverture à leur culture et ne passons pas pour le cliché du touriste qui va voir les locaux en leur lançant des « Hello ! ». Nous avons l’air de faire un minimum d’effort et les personnes que nous rencontrons sont plus réceptives.

Avec le recul, je pense que cela aurait été encore mieux si nous avions appris systématiquement « Parlez-vous Anglais ? ». Cela nous aurait permis de faire une meilleure transition entre le « Bonjour » en langue local et le « Do you speak English ? », quand nous avions besoin de plus de vocabulaire que ce que nous disposions dans la langue locale.

Le niveau prénom/nationalité/langue/alerte

Nous avons passé 11 jours en Pologne et nous sommes donc plus investis dans l’apprentissage de la langue. Dans le séjour en bus entre Paris et Berlin, nous avons commencé à apprendre des bases de Polonais. Nous avons aussi appris grâce au site Wikitravel.

En plus des phrases précédentes, nous avons aussi appris les suivantes :

  • Comment t’appelles-tu ?
  • Je m’appelle « … ».
  • Je suis Français.
  • Parlez-vous Anglais ?
  • Je ne parle pas très bien Polonais. (Oui, pas très bien, car on parle un peu, non ? 😉 )
  • Désolé.
  • Police !

En Pologne, ces notions nous ont permis de communiquer un peu avec les personnes que nous rencontrions. Cela les amusait beaucoup de nous voir galérer à sortir des phrases pour communiquer. Elles se sont aussi révélées être d’excellentes phrases pour briser la glace dans un bar à Varsovie !

Apprendre les bases de la langue

Lorsque l’on passe beaucoup de temps dans un pays, on peut avoir envie de découvrir sa culture à fond. Et apprendre la langue et ses bases est un excellent moyen pour cela. Nous recommandons une application que Lucie a utilisée pour apprendre le Danois lorsque nous habitions à Copenhague et que nous avons utilisée au début pour le Polonais. Cette application, c’est Duolingo.

Elle permet de découvrir ou de progresser dans une langue de façon progressive et de manière très ludique. Très bien faite, elle permet d’atteindre un niveau de plus en plus poussé, tout en révisant régulièrement ses bases. L’idée est de travailler entre 5 et 20 minutes par jour. Si vous souhaitez améliorer votre Anglais ou bien découvrir une nouvelle langue, c’est une très bonne solution qui est en plus complètement gratuite et sans publicité.

Dans le long trajet de bus vers Berlin, nous avons ainsi travaillé quelques modules de Polonais. Cela permet d’apprendre quelques mots de base : eau, pomme, lait, pain, enfant, homme, femme, garçon, fille…, et quelques éléments de conjugaison. Même avec quelques modules de cinq minutes, nous avons retenu des choses que nous avons réutilisées dans le voyage. Cela permet d’aller plus loin que des phrases pratiques toutes faites.

Quand apprendre les langues en voyage ?

Lorsque vous avez du temps (auberge, soirée, pause), recopiez des phrases et leur traduction sur une feuille, puis gardez-là toujours à portée de main par exemple dans votre sacoche de guidon ou dans une poche (de préférence imperméable). Puis, lorsque vous êtes sur des routes calmes (route de campagne peu fréquentée, piste cyclable), révisez en pédalant ! Répétez les phrases jusqu’à ce que vous les reteniez. Si vous êtes plusieurs, interrogez-vous mutuellement. Et répétez encore et encore. En cas de doute, consultez votre aide-mémoire. Faites cela aussi souvent et longtemps que vous le souhaitez, cela permet en plus de passer le temps sur les routes de manière agréable et constructive. 🙂

Bonus : pour avoir du vocabulaire à disposition

Malgré tout cela, il arrivera souvent que vous bloquiez sur du vocabulaire. Ou alors, que vous ne souhaitiez pas apprendre quelques phrases de la langue du pays dans lequel vous vous trouvez.

Dans ce cas, vous pouvez garder sur vous un petit dictionnaire : il n’a pas besoin d’avoir de batterie, mais est lourd, et lent à la recherche. Il y a aussi l’application Google Traduction : celle-ci n’est plus à présenter : elle vous permet de traduire n’importe quel mot dans n’importe quelle langue, et de pouvoir l’écouter. Cependant, elle ne fonctionne qu’avec une connexion internet. Sans cela, vous êtes cuits.

Il existe aussi deux solutions (que nous n’avons pas testées) pour parler grâce aux images :

  • L’application Samesame propose de se faire comprendre sans contresens grâce à de nombreuses images dans la base de données. Il y a aussi des tas de fonctionnalités : cela fonctionne hors-ligne, permet aussi de traduire et prononcer, et même de pouvoir dessiner soi-même. Le créateur de l’application est un ami à nous, allez-voir son site !
Présentation SameSame

Présentation SameSame (source : SameSame)

  • Le t-shirt Iconspeak a pour lui de fonctionner même sans batterie, mais vous devez le porter toujours sur vous, et pas sûr que vous ayez envie de porter tous les jours un t-shirt en coton pendant votre voyage à vélo !
T-shirt Iconspeak

T-shirt Iconspeak (source : Iconspeak)

Bilan : apprendre les langues locales en voyage

  • Pourquoi apprendre un minimum de la langue locale en voyage ?
    • Plus pratique, notamment lorsque l’alphabet est différent et en cas de souci ;
    • Plus humain : permet d’être poli et respectueux de la culture locale pour amorcer la communication.
  • Les sites pour apprendre des phrases :
    • Wikitravel qui contient la prononciation en Français ;
    • ilanguages qui propose d’écouter la prononciation.
  • Une application pour apprendre les langues : Duolingo
  • Bonus : pour avoir du vocabulaire à disposition :
    • Le bon vieux dictionnaire ;
    • Google Traduction ;
    • L’application SameSame ;
    • Le t-shirt Iconspeak.

Il existe des tas de façons d’apprendre les bases des langues locales en voyage, et nous en avons présenté ici celles que nous avons testées ainsi que quelques autres. Nous avons vraiment pris beaucoup de plaisir à utiliser comme à apprendre des phrases dans les langues de tous les pays traversés, ça a été une expérience forte du voyage !

Et vous ? Dans quelle mesure apprenez-vous les langues locales lors de vos voyages ?


Et si vous aimez cet article, n’hésitez pas à le partager à vos proches, sur vos réseaux sociaux 🙂

À bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

Une réflexion au sujet de “Comment apprendre les langues locales en voyage ?

  1. Perrin

    Je suis passionnée de voyages et de langues! L’été dernière je suis allé en Géorgie et j’ai appris l’alphabet géorgien et quelques phrases.

    გამარჯობა — bonjour
    საღამო მშვიდობისა — bonsoir
    გმადლობთ — merci

    etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)