Liste du matériel pour le voyage espagnol

Vélo et matériel

Tornado à la pause pique-nique ! (source : En Echappée)

Ça y est, Lucie et son frère Julien son rentrés de leur voyage à vélo en Espagne ! Nous allons désormais pouvoir vous proposer des articles de bilan, basés sur leurs retours d’expérience, pour vous aider à préparer vos futurs voyages à vélo, en Espagne ou ailleurs.  🙂

Nous vous proposons aujourd’hui la liste du matériel dont les deux voyageurs étaient équipés pour leur voyage de vingt jours en Espagne, en mars 2016.

Pour ce voyage, les conditions budgétaires du frère et de la sœur étaient très semblables à celles de notre voyage d’un mois en Scandinavie, en juillet 2015 : à savoir, un petit budget. Ils sont donc partis principalement avec le matériel qui nous avait déjà accompagné lors de notre voyage scandinave (dont vous pouvez retrouver la liste ici).

La liste de notre matériel pour 20 jours de vélo en Espagne en mars

Au niveau de l’habillement, les deux voyageurs n’avaient pas bien anticipé la forte baisse de la température la nuit et la fraîcheur ressentie en période de vent. Heureusement, un rendez-vous prévu avec leurs parents, à mi-parcours, leur a permis de continuer le voyage mieux équipés.

La liste de matériel a été complétée avec des équipement acquis au cours du voyage, selon des besoins qui apparaissaient. Ceux-ci sont signalés par une police marron et italique.

Les vélos

  • Vélos : Pour Lucie, son habituel vélo de ville de marque Centurion, à 7 vitesses (vélo d’occasion bon marché, acheté à Copenhague). Elle a fait remplacer les câbles de frein et les pneus (par des Schwalbe Marathon Plus). Pour Julien, le vieux vélo de ville de marque Dangre de leur papa. Pour le voyage, il a fait remplacer les freins, la chaîne, le dérailleurs et les deux roues (équipées aussi des pneus Schwalbe Marathon Plus) ;
  • Porte-bagage arrière : Le vélo de Julien n’en était pas équipé. Equipement indispensable pour fixer les sacoches arrière. Julien a choisi un porte-bagage résistant, pouvant supporter une charge jusqu’à 25 kilogrammes (il a eu à porter 20 kg) ;
  • Couvre-selle gel : Pour Lucie uniquement, qui supporte mal le cuissard. Julien a trouvé le couvre-selle gênant ;
  • Compteur : Notre compteur Sigma BC 5.12 ;
  • Rétroviseurs : Nous nous sommes équipés de petits rétroviseurs amovibles Zefal Spy, mais trop petits pour être vraiment utiles.
Tendeurs

La tente, le tapis de sol et le sac de couchage sont harnachés sur les sacoches grâce aux tendeurs (source : En Echappée)

Bagages

  • Sacoches : Nos sacoches arrière Asivik Carrier 5 mk II de 35L, non imperméables et choisies pour leur prix (le plus bas rencontré quand nous vivions à Copenhague). Elles ont le volume idéal pour transporter notre matériel, mais les sacoches de Lucie ont souffert de ce voyage et plusieurs coutures ont craqué au niveau des fermetures éclair… Il faudra en changer pour une prochaine aventure ;
  • Sacs de congélation et sacs à gravats : Les sacoches n’étant pas imperméables, nous rangeons toutes nos affaires dans des sacs de congélation étanches. Pour nos vêtements, nous stockons les sacs de congélation remplis dans des sacs à gravats (épais et résistants), pour une étanchéité assurée. Nous rangeons aussi nos tapis de sol et sacs de couchage dans des sacs à gravats ;
  • Tendeurs : Pour fixer les tapis de sol, sacs de couchage et la tente sur les porte-bagages arrière, nous avons remplacé la corde, que nous utilisions jusqu’à maintenant, par des tendeurs d’un mètre (deux par vélo). Cette technique est bien meilleure car elle permet d’attacher et détacher les affaires très rapidement.

Bivouac

Bivouac dans une belle palette de couleurs

Notre fidèle tente (source : En Echappée)

  • Tente : Notre tente Quechua Forclaz 3 de Décathlon a bien résisté à ce nouveau voyage. Encore une fois, nous avons apprécié être équipés d’une tente pour trois personnes, nous permettant de stocker nos affaires à l’intérieur de la « chambre » de la tente ;
  • 2 couvertures de survie : pour isoler le sol de la tente. Nous avons pris deux couvertures car elles sont peu encombrantes, mais assez fragiles ;
  • 2 tapis de sol ;
  • 2 sacs de couchage ;
  • 1 réchaud à gaz : Indispensable pour manger chaud. Nous avons conservé notre Primus Mimer Duo ;
  • 3 briquets ;
  • 2 bonbonnes de gaz de 100 mL ;

Il nous a fallu acheté une nouvelle bouteille de gaz du même type à mi-parcours.

  • 1 casserole de 2L ;
  • 2 récipients en plastique de type Tupperware pour servir à la fois d’assiette et de bol ;
  • 1 éponge ;
  • Des épices pour donner de la saveur à des plats pas toujours très variés. Des boîtes d’épices compactes spécial bivouac sont vendues dans certains magasins de randonnées ;
  • 1 petite boîte de sachets de thé ;
  • 2 jeux de couverts ;
  • 1 couteau de cuisine ;
  • 1 ouvre-boîte ;
  • 4 bouteilles d’eau d’1,5 L (deux chacun) ;

Remarque : Cette quantité d’eau correspondait à notre consommation pour 24 heures environ. Il nous fallait quotidiennement remplir les bouteilles ou en acheter des nouvelles.

  • 1 pelle de poche pour les besoins dans la nature ;
  • 1 lampe-torche et des piles de rechange ;
  • 1 lampe frontale, très pratique pour cuisiner dans l’obscurité notamment.

Stocks alimentaires constants

  • 1 kilogramme de riz ;
  • 1 kilogramme de pâtes ;
  • 1 kilogramme de semoule : À privilégier en cas de manque d’eau ou de gaz (la préparation de la semoule demande uniquement de porter l’eau à ébullition, sans l’y maintenir pendant la cuisson) ;
  • 1 kilogramme de muesli.

Vêtements

Lucie
  • 2 t-shirts à manches longues pour cyclistes ;
  • 2 leggings polaires ;
  • 1 short de sport ;
  • 1 pantalon de jogging ;
  • 1 sweat-shirt, récupéré à mi-parcours ;
  • 1 pull tricot, récupéré à mi-parcours ;
  • 1 débardeur ;
  • 4 culottes et 1 soutien-gorge ;
  • 4 paires de chaussettes, dont 1 de ski récupérée à mi-parcours ;
  • 1 maillot de bain ;
  • 1 gilet jaune fluorescent ;
  • 1 k-way fluorescent, acheté à mi-parcours ;
  • 1 manteau de ski récupéré à mi-parcours ;
  • 1 paire de gants pour cyclistes ;
  • 1 serre-tête cache-oreilles contre le vent ;
  • 1 serviette de toilette séchage rapide et 1 gant de toilette.

 

Tenues cyclistes

Julien et Lucie en tenues de vélo (source : En Echappée)

Julien
  • 1 t-shirt à manches longues pour cyclistes ;
  • 2 t-shirt classiques ;
  • 1 débardeur marcel ;
  • 2 sweat-shirts ;
  • 2 pantalons de jogging ;
  • 1 cuissard court ;
  • 1 short de bain ;
  • 4 caleçons ;
  • 5 paires de chaussettes, dont 1 de ski, récupérée à mi-parcours ;
  • 1 gilet jaune fluorescent ;
  • 1 k-way ;
  • 1 manteau de ski récupéré à mi-parcours ;
  • 1 paire de gants pour cyclistes ;
  • 1 serviette de toilette et 1 gant de toilette.

Outils

  • Maillet : pour planter les sardines de la tente ;
  • Matériel de réparation en cas de crevaison :
    • 1 jeu de démonte-pneus ;
    • 2 chambres à air de rechange chacun pour gagner du temps au moment de la crevaison. Vous pourrez ainsi réparer la chambre à air crevée quand vous serez au calme dans votre tente. Vous en aurez aussi absolument besoin dans les cas, rares, où la crevaison n’est pas réparable ;
    • Plusieurs rustines de tailles différentes ;
    • 1 tube de dissolvant pour caoutchouc ;
    • 1 morceau de papier de verre (pour râper la chambre à air autour de la fuite afin de rendre le caoutchouc rugueux et débarrassé des poussières, le dissolvant pourra ainsi souder plus efficacement la rustine ;
    • 1 pompe à vélo (avec son adaptateur petite/grande valve si nécessaire) ;
    • Jeu de clés plates des tailles correspondant aux écrous de nos vélos ;
  • Jeu de clé Allen : utile pour divers réglages, notamment la hauteur de la selle ou l’écartement des plaquettes de frein ;
  • 1 clé à molette ;
  • 1 paire de ciseaux ;
  • Gros scotch et superglue pour les réparations diverses. Le scotch est aussi très utile pour refermer solidement les paquets alimentaires.

Hygiène et santé

  • 1 savon du Docteur Broner, faisant office de dentifrice bio (pour se laver les dents en pleine nature) ;
  • 1 savon bio pour les autres utilisations (corps, cheveux, linge, vaisselle) ;
  • 2 brosses à dent ;
  • 1 tube de dentifrice, pour les utilisations en camping ;
  • 2 sticks de déodorant  ;
  • 1 tube de crème solaire ;
  • 1 tube de désinfectant en crème ;
  • 1 boîte de paracétamol ;
  • Gouttes pour les yeux ;
  • Compresses et pansements ;
  • 2 tire-tiques (berk) ;
  • Plusieurs paquets de mouchoirs en papier ;
  • Plusieurs rouleaux de papier toilette ;
  • 2 rasoirs ;
  • 1 pince à épiler ;
  • 1 coupe-ongle et des limes en carton.

Matériel audio-visuel

  • 1 « photo-phone » (ou smartphone équipé d’un appareil photo de bonne qualité) LG G3 ;
  • 1 carte mémoire micro-SD de 64 Go ;
  • 1 batterie externe de 22400 mAh ;
  • 1 trépied avec adaptateur pour smartphone ;
  • Nos deux smartphones classiques avec leurs chargeurs.

Divers

  • Un carnet et un stylo pour noter nos aventures et nos découvertes ;
  • Des cartes routières d’échelle 1/150 000, puis un atlas routier d’échelle 1/340 000 pour se repérer sur la route ;
  • Un porte-document et une pochette étanche pour fixer les cartes routières au guidon du vélo de Lucie (bricolage maison 🙂 ).
Porte-carte artisanal

Le porte-carte fabriqué par Lucie avec un porte-document classique et un peu de scotch !

 

Nous espérons que cet article pourra vous être utile lors de vos préparatifs de voyage ! Les prochains jours, nous allons publier plusieurs articles de bilan sur le voyage en Espagne, des retours d’expérience qui pourront intéresser les candidats au voyage à vélo : Transport des vélos dans les trains en Espagne et en France, État des routes en Espagne et fréquentation… et bien plus encore 🙂

Pour ne manquer aucun de nos articles, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter : c’est tout simple, il suffit de vous inscrire via le formulaire ci-dessous (prénom et email) ! En bonus, vous recevrez gratuitement notre guide « Mon voyage à vélo pas cher ! ».

À très bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

2 reflexions sur “Liste du matériel pour le voyage espagnol

  1. OLIVIER

    bonsoir et bravo pour votre périple. pour info, la semoule n’a même pas besoin de chaleur pour « cuire ». il suffit de la mettre dans l’eau (la recouvrir) . c’est plus long qu’avec de l’eau bouillante, mais ça fonctionne tout aussi bien (cf taboulé)
    merci pour votre liste toujours très utile.

    vous vous êtes servie de tout ? (chambre à air, tire tique ?…) lol

    1. Maxime et Lucie En Echappée Auteur de l'article

      Bonjour Olivier,
      Merci pour cette remarque pertinente ! En effet, avec l’exemple du taboulé c’est clair ! On y avait pas pensé, maintenant on essayera sans faire bouillir l’eau 🙂

      De rien, c’est un plaisir de partager les infos ! Non, on ne s’est pas servi de tout : les chambres à air n’ont pas servi cette fois car nos pneus étaient de très bonne qualité, le tire tique non plus (heureusement), mais on a déjà voyagé dans des endroits où le risque était fort (aux abords de Stockholm, par exemple, d’après les locaux).

      Nous n’avons pas utilisé le matériel de réparation car nous avons eu la chance de ne pas avoir de casse mécanique, mais c’est toujours utile de l’avoir avec soi 🙂

      Idem pour la trousse à pharmacie !

      Tous les vêtements ont été utiles cependant, les nuits étaient plutôt fraîches !

      À bientôt,

      Lucie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)