4 jours sur la Vélodyssée entre Nantes et Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Noirmoutier à vélo

Sur l’île d Noirmoutier (source : En Echappée)

Le pont du 14 juillet a été l’occasion pour nous de découvrir une nouvelle portion de la Vélodyssée, vers le Sud de Nantes cette fois !

Nous avions déjà eu la chance de rouler sur cette véloroute en décembre dernier, mais en Bretagne, entre Morlaix et Nantes. Morlaix (ou plutôt Roscoff) étant le point de départ de la Vélodyssée, nous avons décidé de la parcourir vers le Sud, par portion, à l’occasion de longs week-ends et vacances.

Objectif de ces quatre jours : profiter du beau temps, des paysages variés des littoraux ligérien et vendéen et se reposer un peu. Hébergement choisi : le camping. 🙂

Pour ce voyage, nous n’avons rien préparé en particulier. Nous sommes partis avec notre matériel habituel et avec une carte 1/200 000 des Pays de la Loire, comptant sur le fait que l’itinéraire serait correctement balisé !

Itinéraire Vélodyssée Nantes Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Notre itinéraire sur la Vélodyssée (source: lavelodyssee.com)

Jour 1 : de Nantes à Saint-Brévin-les-Pins

11 heures, nous sommes prêts à décoller. Pas vraiment matinaux, comme à notre habitude. Qu’à cela ne tienne, il fait un temps radieux et nous avons hâte d’avaler les kilomètres qui nous séparent de l’océan !

Nous fonçons vers… mais vers où en fait ?! Dans l’enthousiasme du départ, nous n’avons pas regardé où attraper la Vélodyssée dans le centre-ville de Nantes… Nous avions déjà roulé sur une courte portion de la véloroute entre Nantes et Couëron, mais en passant par le Nord de la Loire. Cette fois nous voulons quitter la ville par la rive Sud.

Tout en cherchant la signalisation de la Vélodyssée, nous constatons que nous avons oublié notre tente chez nous. Faux départ ! On recommence !

Nous ne trouvons pas le balisage (qui était en fait au niveau du Quai de la Fosse) et nous roulons vers Rezé, nous y perdons, puis finissons par rejoindre la Vélodyssée vers midi. La prochaine fois, nous repérerons le point de départ avant de partir ! 😉

À Trentemoult, Nantes se dévoile au loin sous un profil qui nous est inhabituel : la Tour de Bretagne, la flèche de la cathédrale Saint-Pierre, le dôme de l’église Notre-Dame-de-bon-Port, la butte Sainte-Anne, les grues navales et leurs petites sœurs des chantiers de l’île de Nantes… tous les points culminants de la ville sont regroupés en ligne de mire.

Panorama sur Nantes

Un panorama intéressant sur la ville de Nantes ! (source : En Echappée)

Après un bon déjeuner de galettes au Pellerin, nous continuons notre balade le long de la Loire, sur cette portion commune à la Vélodyssée et à la Loire à vélo, et profitons des œuvres contemporaines de la collection Estuaire Nantes<>Saint-Nazaire.

Misconceivable - Le Pellerin

“Misconceivable” d’Erwin Wurm, Le Pellerin (source : En Echappée)

Le jardin étoilé - Paimbœuf

“Le Jardin Etoilé” de Kinya Maruyama à Paimbœuf (source : En Echappée)

Vers 18 heures trente, nous arrivons à Saint-Brévin-les-Pins, avec le port industriel de Saint-Nazaire en fond.

Le pont de Saint-Nazaire

Le pont de Saint-Nazaire (source : En Echappée)

Un totem met en avant la position stratégique de Saint-Brévin, carrefour cycliste entre la Loire à vélo (une portion française de l’Eurovelo 6), la Vélodyssée (portion française de l’Eurovelo 1) et la Vélocéan, véloroute vers la Vendée :

totem des routes cyclables

Le totem des véloroutes à Saint-Brévin ! (source : En Echappée)

Nous nous installons au camping La Courance, sur un des emplacements “spécial cyclocampeur” (16 euros pour deux), au milieu d’une joyeuse colonie de vacances à vélo !

Jour 2 : de Saint-Brévin aux Moutiers-en-Retz

Aujourd’hui, l’itinéraire nous fera découvrir Saint-Michel-Chef-Chef, la ville des célèbres galettes Saint-Michel, et la côte escarpée et fleurie aux abords de Pornic !

Nous nous lançons vers 10 heures sous un beau soleil, rafraîchis par une petite brise légère, et longeons l’océan. Le balisage est présent, mais la signalisation de la Vélodyssée laisse le plus souvent place à celle de la Vélocéan, qui emprunte le même chemin.

L'océan, le littoral ligérien

Un temps radieux sur le littoral ligérien (source : En Echappée)

Saint-Michel-Chef-Chef nous accueille pour la pause midi. À côté de l’église, la Vélocéan pointe vers Pornic, sans passer par le village. Pour voir la célèbre biscuiterie Saint-Michel, il suffit de quitter l’itinéraire provisoirement et de dépasser l’église pour rejoindre la rue passante en contre-bas.

la biscuiterie Saint-Michel

La biscuiterie Saint-Michel (source : En Echappée)

Nous roulons l’après-midi sur des routes de campagne et quelques pistes séparées, dans la nature. Le balisage de la Vélodysée nous perd un peu en nous proposant de passer par Préfailles (ce qui n’est pas prévu par l’itinéraire en ligne). Abandonnés en cours de route par la signalisation, nous récupérons sur la côte la route de la Vélocéan, direction Pornic.

Un petit détour imprévu, mais qui valait le coup :

Cabanes de pêcheurs proche de Préfailles

Cabanes de pêcheurs proche de Préfailles (source : En Echappée)

À Pornic, l’ambiance est balnéaire ! La densité de population au centre-ville et sur les plages est à son maximum. Nous traversons la ville et admirons le beau panorama sur le port et le château.

Pornic, vue sur le port

Pornic, vue sur le port (source : En Echappée)

Alors que nous approchons de la Vendée, un nouveau type de paysage s’invite au voyage : le marais du Pays de Retz !

Le marais du Pays de Retz

Le marais du Pays de Retz (source : En Echappée)

Nous décidons de nous arrêter vers 17 heures aux Moutiers-en-Retz, au camping du Domaine du Collet (21,50 euros pour deux cyclistes, les quatre étoiles du camping se font sentir…), pour profiter de l’océan. Demain, cap sur l’île de Noirmoutier !

Jour 3 : des Moutiers à Fromentine – l’île de Noirmoutier

Troisième jour sur la Vélodyssée et la température grimpe de plus en plus. Après le port du Collet, nous arrivons en Vendée ! Ici, le balisage devient “Vendée à vélo” et la signalisation est plutôt bonne et fréquente.

Le port du Collet

Le port du Collet (source : En Echappée)

Ici, on produit du sel et des huîtres ! Les paysages deviennent marais salants et canaux d’ostréiculture.

Marais salants en Vendée

Marais salants en Vendée (source : En Echappée)

L’itinéraire nous indique Noirmoutier par le passage du Gois. Nous savons, grâce au site Passage du Gois, que le passage est fermé cet après-midi (on ne peut traverser qu’à marée basse), mais nous pensons que l’itinéraire nous permettra aussi de rejoindre l’île par le littoral.

“Gois” viendrait du latin “guazzare” repris par le patois “goiser”, soit encore “marcher en se mouillant les pieds”… pour traverser, nous devrions nous mouiller plus que les pieds, et la traversée ne sera possible qu’après 21 heures trente :

Le passage du Gois reliant Noirmoutier au continent

Le passage du Gois reliant Noirmoutier au continent (source : En Echappée)

Nous cherchons donc à rejoindre l’île par le pont de Fromentine, mais le balisage cycliste a disparu. Nous devons sortir notre carte et roulons une petite heure sur des routes automobiles très fréquentées (et très peu adaptées aux larges convois de cyclistes et aux familles).

Nous finissons par rejoindre Fromentine et décidons de laisser nos affaires au camping de la Darotte (8 euros pour deux cyclistes, tarif non indiqué à l’entrée mais proposé à la réception). Nous pouvons donc partir à l’assaut du pont de Noirmoutier plus légers ! La traversée du pont se fait sur une piste cyclable séparée et bien large. Attention, ça grimpe un peu ! 😉

La traversée du pont de Noirmoutier

La traversée du pont de Noirmoutier (source : En Echappée)

Pour faire l’aller-retour jusqu’à Noirmoutier-en-l’île, il faudrait une petite journée (une cinquantaine de kilomètres). Nous nous contenterons d’une petite balade en cette fin d’après-midi… jusqu’à l’autre extrémité du passage du Gois !

Marée descendante à Noirmoutier

Marée descendante à Noirmoutier (source : En Echappée)

Nous faisons une pause sur une plage, que la vase a transformée en patinoire, puis rejoignons le camping pour une soirée tranquille.

Jour 4 : de Fromentine à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Aujourd’hui la température est caniculaire ! Heureusement, l’étape n’est pas la plus longue et nous bénéficierons souvent de l’ombre salvatrice des forêts du littoral vendéen, par lesquelles passent de nombreuses routes cyclables.

Piste cyclable dans la forêt vendéenne

Piste cyclable dans la forêt vendéenne (source : En Echappée)

Nous regagnons l’océan à Saint-Jean-de-Monts : plage immense et animations touristiques à profusion… jusqu’à l’excès. Les plages redeviennent plus sauvages à l’approche de Saint-Hilaire-de-Riez où nous retrouvons des amis, en week-end dans la ville.

Les plages de Saint-Hilaire

Les plages de Saint-Hilaire (source : En Echappée)

Le voyage s’achève à Saint-Gilles-Croix-de-Vie où nous montons très facilement dans un TER en direction de Nantes.

Océan, marais, forêts, champs… la Vélodyssée entre Nantes et la Vendée offre une grande variété de paysages. Le balisage est sans doute moins fiable que celui de la Loire à vélo, et nous vous conseillons d’emporter une carte avec vous. Nous ne qualifierions pas cette balade d’une sortie “100 % nature”, la côte étant très densément peuplée et fréquentée en été, mais la présence constante de l’océan et de son air marin est très ressourçante !

Un bon compromis entre voyage en itinérance (avec un relief parfois escarpé) et vacances à la mer, donc !

Merci d’avoir lu ce carnet de route, nous espérons qu’il vous a plu ! Retrouvez-nous sur Facebook pour suivre nos voyages et découvrir nos conseils à destination des voyageurs à vélo ! 🙂

Recherches utilisées pour trouver cet article : velocean st gilles croix


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

10 reflexions sur “4 jours sur la Vélodyssée entre Nantes et Saint-Gilles-Croix-de-Vie

    1. Maxime et Lucie En Echappée Auteur de l'article

      Bonjour Dimitri !
      En effet, nous n’avons pas mis le kilométrage des étapes ! Sur le site de la Vélodyssée, on retrouve le kilométrage des différents tronçons et des étapes de chaque tronçon !

      Nantes – Saint-Gilles-Croix-de-Vie via la Vélodyssée fait d’après le site 191,2 km 🙂

      On va ajouter les kilomètres sur l’article !

    1. Maxime et Lucie En Echappée Auteur de l'article

      Oui en effet, les 191.2 km de l’itinéraire officiel passent par le passage du gois, puis revient à Fromentine.

      https://www.lavelodyssee.com/troncons/st-brevin-la-barre-de-monts-fromentine-ile-de-noirmoutier

      Notre itinéraire de ce petit voyage était encore un peu plus long car nous sommes allés jusqu’au passage du gois, l’avons retrouvé fermé, puis avons fait demi-tour pour aller jusqu’à Fromentine, puis nous avons fait une petite boucle sur l’île ! Il faudrait que nous retrouvions le nombre de kilomètres de chacune étape pour le mettre sur l’article, ça serait pas mal 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)