Balkans : De Kotor à Shkodër, Monténégro – Albanie

lac_shkodra

Lac Shkodra – Monténégro – premières lueurs de l’aube (source : En Echappée)

Après 7 premiers jours de vélo entre Sarajevo et Kotor, fin juillet 2019, nous avons poursuivi notre boucle dans les Balkans en traversant l’ouest du Monténégro du nord au sud, pour rejoindre Shkodër en Albanie.

itineraire-kotor-shkoder-velo

Notre itinéraire entre Kotor et Shköder – cliquez pour agrandir (source : Ride with GPS)

Jour 10, 29/07 : Kotor – Cetinje (44 km)

Pour éviter au maximum les grosses averses prévues et parce que les températures ont chuté, nous partons plus tard que d’habitude, à 8h30. Pour sortir de Kotor, nous devons grimper puis descendre les montagnes encerclant la baie. Nous pouvions également les contourner en suivant la route du littoral au flux continu de voitures, mais la journée de la veille nous a suffi. Programme de la matinée donc : 30 kilomètres de grimpe sans interruption, mais pas trop raide (3% de moyenne).

Sous une pluie fine, nous commençons à grimper les lacets de Kotor, qui nous dévoilent progressivement un panorama en plongée sur la baie ennuagée.

baie_kotor

Panorama en plongée sur la baie de Kotor (source : En Echappée)

Vers 11h30, nous sommes toujours dans la montée et une énorme averse nous tombe dessus pendant une heure, nous trempant jusqu’aux os. La route de montagne est relativement fréquentée, car elle mène au réputé parc national du Lovćen. Nous ne traversons pars le parc, car la météo (beaucoup de brouillard, peu de visibilité) ne permet pas vraiment de profiter de l’endroit et surtout car le dénivelé est beaucoup plus important que sur la route qui le contourne.

montagnes_montenegro_velo

Sur les routes de montagne (source : En Echappée)

Nous arrivons enfin vers 13h en haut de la montagne et descendons, puis remontant, puis redescendons… jusqu’à Cetinje, l’ancienne capitale du Monténégro.

route_montagne_montenegro

Un relief exigeant ! (source : En Echappée)

Nous sommes hébergés dans une petite auberge de jeunesse. Épuisés, nous faisons une sieste de trois heures. Nous décidons alors d’y rester deux nuits pour récupérer de ces huit premiers jours intenses de voyage. La journée se termine par un restaurant de spécialités monténégrines.

Jour 11, 30/07 : Repos à Cetinje

Cette journée de repos nous permet de faire une pause culturelle bienvenue pour découvrir le Monténégro.

Nous découvrons au grès de notre promenade le palais présidentiel, les monastères et les nombreuses anciennes ambassades, du temps où Cetinje était la capitale du Crna Gora (Monténégro, en monténégrin).

monastere_cetinje_montenegro

Le monastère orthodoxe de Cetinje (source : En Echappée)

Nous visitons le musée des beaux arts, possédant une très belle collection d’œuvres d’artistes monténégrins et yougoslaves. Nous découvrons ensuite en détail l’histoire du Monténégro à travers les siècles, depuis les premières présences humaines connues (-180 000) à son indépendance récente en 2006. Le pays a une histoire passionnante, mouvementée et courageuse. Le musée est extrêmement intéressant pour comprendre d’où vient le Monténégro.

Jour 12, 31/07 : Cetinje – Virpazar (40 km)

montagnes_cetinje_montenegro

Au cœur des montagnes monténégrines ! (source : En Echappée)

Nous quittons l’auberge un peu avant 7 heures. Il est prévu de la chaleur, mais le profil de la journée est plutôt en descente. Avec Shkodër en ligne de mire pour le lendemain, nous prenons la direction du parc naturel du lac Shkodra, en choisissant la route la plus proche de la rive sud du lac (par Riječani puis Komarno).

montagnes_montenegro_region_cetinje

Une plongée vertigineuse sur une vallée habitée ! (source : En Echappée)

La journée est agréable, une journée sur le thème de l’eau : d’abord la rivière Rijeka rejoint notre route, puis elle prend de l’ampleur avant de déboucher sur le lac et ses marais. Nous voyons tout cela du haut de la montagne et les paysages verdoyants, puis l’apparition du lac, si mystérieux avec ses marais et les collines qui en émergent, sont magnifiques.

lac_marais_shkodra_montenegro

Au loin le lac Shkodra se dévoile (source : En Echappée)

lac_shkodra_montenegro

Le lac Shkodra et ses marais à travers lesquels nous apercevons une barque de pêcheur en solitaire qui se fraye un chemin vers les eaux claires ! (source : En Echappée)

contemplation_lac_shkodra_montenegro

Une pause photo pour profiter de la vue et du soleil ! (source : En Echappée)

Nous arrivons à Virpazar, petit village très touristique, à l’heure du déjeuner. Nous profitons longtemps de l’ombre du petit centre ville et des ventilateurs-brumisateurs d’un café avant d’aller s’installer dans un camping où nous passons de bons moments avec Lisbeth et Jonas, voyageurs randonneurs belges.

Jour 13, 01/08 Virpazar – Shkodër (72 km)

Une des journées les plus éprouvantes physiquement du voyage !

Ayant repéré trois énormes côtes sur notre long trajet du jour, nous partons quand le soleil se lève. Il fait déjà très chaud alors que nous prenons de la hauteur sur le grandiose lac Shkodra !

lever_soleil_lac_shkodra_montenegro

Un lever de soleil hors du commun sur le lac Shkodra (source : En Echappée)

Les pourcentages sont importants et la chaleur devient intense dès 9 heures. Nous finissons parfois nos ascensions à pied ! Mais nous ne sommes pas pressés ?

montagne_lac_shkodra_montenegro

Il est 9 heures et il est déjà trop tard pour tenter de se soustraire aux rayons brulants du soleil (source : En Echappée)

En haut de la dernière montagne, nous apercevons Shkodër, et donc l’Albanie, en contre-bas. Quel émerveillement accompagne l’arrivée dans une nouvelle contrée, surtout quand le relief nous permet de visualiser la transition !

montagne_passage_albanie

De ce côté de la montagne nous apercevons l’Albanie en contre-bas ! (source : En Echappée)

Nous quittons le Monténégro par une descente qui arrive à point nommé après toute cette grimpe. La douane est passée sans problème, nous entrons en Albanie où le changement de décor est immédiat : relief plat de ce côté de la montagne, nouveau langage sur les panneaux et affiches publicitaires, campagne luxuriante le long de la route principale qui nous mène à Shkodër.

albanie_proche_shkodër

Un autre décor dans la campagne albanaise (source : En Echappée)

Il y a relativement peu de routes en Albanie d’après nos cartes. Nous sommes sur la SH1, artère principale entre Shkodër et Tirana. La circulation est dense, des voitures de toute l’Europe, mais calme et sécurisante.

route_proche_shkodër_albanie

Sur la route en Albanie, en direction de Shkodër (source : En Echappée)

L’arrivée à Shkodër à vélo est un petit choc culturel : vélos partout, parfois à contre-sens, piétons, mobylettes, voitures et camions, tous se partagent la route dans un chaos apparent, mais qui, à y regarder de plus près, semble posséder ses propres règles. Un petit klaxon, et ça passe. Pas d’énervement, les gens se font des signes de main amicaux par les fenêtres des véhicules ou depuis leurs autres montures, tous s’interpellent et se saluent. Le tout est finalement assez lent.

shkodër_albanie-velo

À Shkodër, un partage de la route d’apparence chaotique mais en douceur (source : En Echappée)

mosquee_shkodër_albanie

Les cyclistes sont très présents dans le centre de Shkodër ! (source : En Echappée)

Nous repérons l’auberge de jeunesse Mi Casa es Tu Casa, hostel pour backpackers et cyclo-voyageurs. Le lieu, fondé dans les années 70 par un Italien défenseur de l’environnement, est un havre de paix végétal dans la ville ! Nous y passons une fin de journée et une nuit réparatrices.


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

2 reflexions sur “Balkans : De Kotor à Shkodër, Monténégro – Albanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *