Bilan du voyage “Objectif Russie” : obtenir le visa russe

Visa russe pour un voyage à vélo

Le visa russe sur le passeport de Maxime (source : En Echappée)

“Ah oui, il paraît que c’est compliqué d’obtenir le visa russe…” Le visa russe peut être un vrai casse-tête : différents types de visas, obtention uniquement dans son pays, dates d’entrée et de sortie, durée de validité Mais aussi, qu’est-ce que le voucher, cette fameuse invitation ? Pour un voyage itinérant à vélo, ne risque-t-on pas d’avoir des problèmes, il paraît qu’il faut justifier d’hébergements tous les soirs ?

En préparant le voyage Objectif Russie, voici toutes les interrogations que je me suis posées en commençant à lire sur le visa russe… de quoi en rendre perplexe plus d’un ! Pour vous épargner cela, j’ai essayé de rassembler dans cette article, basé sur mon expérience et mes recherches, toutes les questions/réponses que je me suis posé et que l’on m’a posé. En effet, quand je parle du voyage avec des cyclo-campeurs, les questions sur le visa sont nombreuses.

Ai-je besoin d’un visa pour la Russie ?

Sur cette page, il est expliqué si un visa est nécessaire pour voyager en Russie, selon votre pays de résidence. Le site est en russe, je vous conseille d’utiliser un traducteur automatique !

Sachez que pour la France et la Belgique par exemple, seuls les passeports diplomatiques sont exonérés de visa. Pour le Canada, tous les passeports ont besoin de visa.

Quel visa demander pour un voyage à vélo en Russie ?

Selon le temps que vous passerez dans le pays, vous pouvez opter pour le visa tourisme ou le visa affaire.

Le visa tourisme, pour un séjour de moins d’un mois en Russie

C’est le visa que nous avons utilisé pour notre voyage Objectif Russie. Ce visa permet de rester jusqu’à un mois sur le territoire russe.

Le visa affaires

Si la durée de votre voyage en Russie est plus longue qu’un mois, que vous n’avez qu’une très vague idée de votre date d’entrée dans le pays, ou que vous envisagez d’entrer et sortir plusieurs fois du pays, vous pouvez opter pour le visa affaires. Avec un visa affaire dont la validité peut aller jusqu’à 3 ans, il est possible d’entrer plusieurs fois dans le pays pour des séjours de maximum 90 jours.

Lors de son voyage à vélo d’un an entre la Suède et la Mongolie, notre amie Elvira a utilisé un visa affaire multi-entrée d’un an pour traverser la Russie. Pas besoin de motif professionnel, il suffit par exemple de passer par une agence spécialisée pour obtenir une invitation officielle.

prix visa russe

Combien ça coûte ?

Combien coûte le visa russe ?

Le visa russe, tourisme comme affaires, coûte 61 €. À cela il faut rajouter le voucher touristique ou l’invitation officielle (voir plus bas).

Est-il possible de demander le visa russe dans un autre pays que le sien ?

Non. D’après le site Russiable, il n’est possible de demander le visa russe que dans son propre pays ou dans un pays où l’on a un titre de séjour légal de 90 jours minimum. Cette solution n’est donc pas adaptée à un voyage en itinérance. Pour un voyage itinérant à vélo, il faut demander le visa dans son propre pays.

Où demander le visa russe ?

Pour la France, la demande se fait au choix à l’ambassade de Russie à Paris ou au consulat général de Russie de Strasbourg ou Marseille sur rendez-vous, ou dans le centre des visas russes de Paris, Marseille ou Strasbourg sans rendez-vous. Il faut donc s’y rendre en personne pour déposer son dossier. Pas évident si on habite dans une autre ville…

Quelles dates de visa demander quand on ne connaît pas ses dates précises d’entrée et de sortie en Russie ?

Il faut indiquer sur la demande de visa une date d’entrée et une date de sortie. Que faire lorsque l’on ne connaît qu’approximativement les dates d’entrée et de sortie ? C’était notre cas lors de notre voyage itinérant, nous n’avions qu’une vague idée de notre date d’arrivée en Russie et comptions réserver notre billet sur la route à la fin du voyage.

En réalité, il faut que l’entrée et la sortie s’effectuent entre la date d’entrée et la date de sortie demandée. Par exemple, nous avons demandé nos visas avec une date d’entrée au 22/09/2016 et une date de sortie au 02/10/2016. Nous sommes rentrés dans le pays le 26/09/2016 et en sommes sortis le 30/09/2016 sans que cela ne pose de problème.

Qu’en est-il de la durée de validité du visa pour la Russie ?

Si vous prenez le visa « Tourisme » valide un mois, il est tout à fait possible de prendre ce visa plusieurs mois à l’avance, dans le cadre d’un voyage itinérant où la Russie serait atteinte plusieurs mois après le départ.

C’est la question qui me tracassait le plus pour demander le visa, car je n’avais pas compris ce que signifiait « durée de validité ». Pour un visa tourisme 1 entrée, durée de validité = durée du séjour : de 1 à 30 jours. Pour un visa affaire 1 an, c’est différent. La durée de validité est de 1 à 365 jours et la durée du ou des séjours est de 1 à 90 jours.

Contrairement à ce que j’avais pu penser, la durée de validité ne correspond pas à une durée maximale entre le moment où l’on reçoit le visa et le moment où l’on rentre (ou on sort). Cette durée n’a pas de limite. On peut donc demander le visa d’un mois bien longtemps avant la date d’entrée.

Quels sont les documents nécessaires pour obtenir le visa russe ?

Les documents nécessaires sont les suivants : le formulaire officiel à remplir ici, passeport, photo d’identité, attestation d’assurance rapatriement et voucher touristique ou l’invitation officielle pour les visas affaires.

Comment obtenir le voucher russe, la fameuse invitation obligatoire ?

Pour obtenir le voucher touristique, je connais deux possibilités :

  • Réserver un logement dans un hôtel et leur demander une invitation. Je ne sais cependant pas s’ils peuvent donner des dates au voucher qui soient supérieures à l’hébergement dans leur hôtel. Ce qui est indispensable pour un voyage en itinérance.
  • Passer par une agence et payer pour obtenir le voucher.

Pour obtenir le visa affaires, je ne connais pas d’autres moyen que de passer par une agence.

Faut-il justifier d’un hébergement pour chaque nuit passée dans le pays ?

Ce que l’on a lu avant de partir :

“Sache juste que la Russie n’aime pas trop les vagabonds. A ton retour, tu vas devoir justifier de où tu étais chaque nuit que tu as passé en Russie. Pour ça, les hotels vont te donner un petit papier à conserver à la fin de ton séjour. Tu présenteras la liasse de petits papiers au douanier. Si tu as trop de “trous”, de nuits sans lieux justifiables, tu pourrais avoir des ennuis.” (source : Nicogonth, Routard.com)

“Normalement, tu dois t’inscrire partout dans chaque ville où tu t’arrêtes. Mais personne ne te demande les reçus de où tu as vécu à la frontière.” (source : Vibrames, Voyage Forum)

Notre expérience :

Nous avons passé une nuit en bivouac, deux nuits en auberge et une nuit à l’aéroport. L’auberge nous a donné un justificatif lors de l’enregistrement (payant : 7€). On ne nous a demandé aucun justificatif. Cependant, difficile de se faire un avis définitif car nous n’avons passé que quatre jours en Russie, dont deux jours “enregistrés”.

Notre conseil : passer par une agence

Pour obtenir notre visa russe, nous sommes passés par une agence : Action-Visas. Voici les avantages de passer par ce type d’agence :

  • Gestion à distance : il suffit d’envoyer son passeport et les différents documents par courrier recommandé pour recevoir quelques semaines plus tard, toujours par courrier recommandé, son passeport tamponné du visa. C’est l’énorme avantage de ces agences : éviter un aller-retour au centre de visa, surtout lorsque l’on n’habite pas à Paris, Marseille ou Strasbourg. Le service coûte 47 € pour un visa tourisme, 57 € pour un visa affaires..
  • Vente du voucher ou de l’invitation officielle : Action-Visas propose d’obtenir ces documents. Ce service coûte entre 39 € pour un séjour inférieur à 15 jours à 230 € pour un séjour de 3 ans.
  • Aide sur les formalités : Action-Visas fournit un document aidant au remplissage du formulaire russe. L’agence propose aussi un service payant pour remplir tous les documents… ce qui n’est pas très utile, il suffit de suivre les consignes.
  • Conseils sur les visas : le service client d’Action-Visas que l’on peut contacter par téléphone est d’une grande aide pour répondre à toutes les questions sur les visas. Il m’a été très utile pour obtenir plusieurs réponses présentées dans cet article !

Note :

Je recommande Action-Visa car les deux fois où je suis passé par cette agence, cela s’est très bien passé. Nous ne sommes pas sponsorisés par l’agence.

Nous espérons que cet article a répondu à vos questions sur le visa russe !

N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour être tenus au courant des nouveaux articles du blog ! Pour ça, il suffit de donner votre nom et adresse mail ci-dessous et vous recevrez en bonus notre guide “Mon voyage à vélo pas cher”. 🙂

À bientôt !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

Une réflexion au sujet de “Bilan du voyage “Objectif Russie” : obtenir le visa russe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)