[TEST] Guide “La Côte Atlantique à vélo de Nantes à Hendaye”, Chamina édition

la cote atlantique a velo de nantes a hendaye chamina

La Côte Atlantique à vélo, de Nantes à Hendaye, Chamina Edition (source : En Echappée)

Notre week-end de trois jours sur la Vélodyssée de Saint-Gilles-Croix-de-Vie à La Rochelle a été l’occasion de tester un guide de l’on nous a offert : La Côte Atlantique à vélo, de Nantes à Hendaye, aux Editions Chamina.

Le guide étant récent, de 2014, nous avons décidé de lui faire entièrement confiance et ne n’emporter aucun autre moyen de nous retrouver (ni de cartes papier ou d’impressions d’écrans Google maps, selon nos habitudes, ni de GPS).

Notre expérience de La Vélodyssée, en Bretagne, puis en Nord-Vendée, nous faisait aussi penser que cette portion serait bien balisée, comme les précédentes.

Nous n’avons prévu aucun hébergement à l’avance, nous laissant ainsi la liberté de nous arrêter au gré de nos envies et de notre avancée. Une bonne occasion de tester l’exactitude de notre nouveau guide en termes d’hébergement !

Organisation du topo-guide

Contenu

Le guide est un mélange équilibré entre texte et informations graphiques (cartes, pictogrammes, photographies…).

Les informations concernant l’itinéraire se déclinent de la manière suivante :

  • deux cartes générales de la Côte Atlantique, l’une avec le détail des tronçons proposés par le guide, l’autre avec les grands axes ferrés et automobiles,
  • une carte pour chaque tronçon (généralement au 1/100 000è),
  • des détails chiffrés pour chaque tronçon : kilométrage, temps de parcours pour une progression moyenne à 10 km/h,
  • des détails pratiques pour chaque tronçon : les immanquables du trajet, des infos pratiques (offices du tourisme, gares, etc.) et des photographies.

Le guide comporte de plus des informations pratiques sur le voyage à vélo, ainsi que des topos géographiques, historiques et culturels pour l’itinéraire global, ainsi que pour chaque étape et changement de région.

topo guide cote atlantique a velo

Des informations géographiques, historiques et culturelles en introduction (source : En Echappée)

Un carnet d’adresse regroupe les contacts des offices du tourisme, des réparateurs et loueurs de vélo, ainsi que des hébergements que l’on retrouve sur les cartes des tronçons.

Le guide se conclut par des idées de balades de 1 à 4 jours en boucle ou en vélo + train sur l’itinéraire.

Mise en page

Pour les 43 tronçons, de 10 à 33 km, proposés par le guide, la mise en page est la suivante :

  • format paysage : commentaires et infos pratiques sur la page de gauche, carte à l’échelle 1/100 000 sur la page de droite,
  • environ 20 cm de longueur et 10 cm de largeur (12 cm quand la couverture est rabattue, comme sur l’image ci-dessous),
  • pages reliées par spirale : pratique pour glisser le guide sur la sacoche de guidon et suivre l’itinéraire en direct !
topo guide dans sacoche guidon

Le bon format pour une sacoche de guidon standard ! (source : En Echappée)

Détails des cartes

Pour chaque tronçon, la carte en page de droite (généralement à l’échelle 1/100 000) précise :

  • l’itinéraire :
    • avec un code couleur vert/rouge pour préciser si l’on roule en site propre (réservé aux vélos/piétons) ou en site partagé. L’état du revêtement est aussi précisé (mais nous n’y avons pas fait attention sur le terrain),
    • avec des indications kilométriques sur des sous-portions, assez utile notamment pour estimer une distance à parcourir, pour atteindre un camping par exemple,
    • avec les altitudes, ce qui ne nous a pas servi, la portion parcourue étant principalement plate,
  • des variantes de l’itinéraire, pour découvrir de nouvelles portions, pour contourner un élément, ou pour prolonger le plaisir en allongeant un peu le parcours (par exemple, jusqu’à la Pointe de l’Aiguillon),
detail carte topo guide atlantique a velo

Un détail des cartes du topo-guide (source : En Echappée)

  • par des pictogrammes explicites : la présence d’offices du tourisme, d’éléments remarquables (monuments, panoramas, curiosités, musées, baignade surveillée, ports, etc.), de restauration, d’hébergements, de gares, de services aux cyclistes, etc. Les établissements détenteurs du label “Accueil vélo” sont signalés en rouge,
  • les noms des villes, des cours d’eau, des forêts, des plages, etc.

Test sur la portion de Saint-Gilles-Croix-de-Vie à La Rochelle

Itinéraire

Comme nous le disions en introduction, nous avons choisi de faire entièrement confiance au guide pour suivre l’itinéraire entre Saint-Gilles-Croix-de-Vie et La Rochelle.

L’itinéraire est facile à suivre sur le terrain, notamment grâce à une signalisation claire et fréquente.

Grâce au format bien pensé du guide, nous l’avions toujours sous les yeux, sur la sacoche de guidon. Il s’est avéré précis et représentatif du parcours réel.

Nous ne nous sommes égarés qu’une seule fois, et sur très peu de kilomètres, après le Port de la Guittière sur une portion en site partagé qui manquait peut-être légèrement de balisage précis. Nous avons cependant pu retrouver l’itinéraire de la Vélodyssée peu de temps après, en suivant une route automobile représentée sur la carte du guide.

L’échelle de 1/100 000 des cartes est bien choisie pour assurer une bonne lisibilité et un niveau de détail suffisant tout en évitant de devoir tourner les pages du guide trop souvent (tronçons prévus pour 1 à 4 heures de vélo).

Hébergements

N’ayant prévu aucun hébergement à l’avance, nous comptions sur le guide pour nous indiquer des campings sur notre route. Ce qu’il a fait avec succès !

Les campings indiqués sur la carte étaient bien présents sur le terrain, et nous avons pu dormir dans deux campings “Accueil vélo” (pratiquant des tarifs avantageux pour les cyclistes et dont les gérants étaient très aidants et accueillants).

Les noms des campings ne sont pas indiqués sur les cartes… mais cela vaut mieux car elles seraient alors trop chargées et cela n’a pas posé de problème sur le terrain. Nous n’avons même pas eu à nous référer au carnet d’adresses en fin de guide.

Points remarquables

Aspect très agréable de voyager avec un guide, par rapport à d’autres voyages que nous avons pu faire sans aucune préparation, ni aucune indication : les éléments remarquables / immanquables sont mis en valeur, ce qui invite à aller y jeter un coup d’œil.

Lors de notre voyage précédent, de Nantes à la Vendée, nous avions eu le plaisir de tomber par hasard sur des œuvres contemporaines de l’Estuaire Nantes-Saint-Nazaire. Cependant, nous étions passé à côté d’une superbe installation, le Serpent d’Océan, de Huang Yong Ping (à Saint-Brévin-les-Pins) sans même le savoir… quelle déception !

Voici, entre autres, les belles choses que nous avons pu découvrir grâce au guide, sur notre route (nous aurions aussi pu tomber sur certaines d’entre elles par hasard) :

maison de clemenceau

La maison de Clemenceau, face à l’océan, au cœur de son jardin (source : En Echappée)

  • Monuments et visites : les églises de Brem-sur-Mer, de Jard-sur-Mer, de Saint-Michel-en-l’Herm et la maison de Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard,
  • Réserves et Forêts : la Forêt domaniale d’Olonne, la réserve ornithologique dans les marais d’Olonne, les marais salants après Talmont-Saint-Hilaire, l’Anse de l’Aiguillon,
  • Panoramas, lieux pittoresques : Le Puits d’Enfer, le Port de la Guittière (ostréiculture), La Dive (falaise en plein champs après l’Aiguillon), les Ecluses du Brault…
dans le puits d'enfer

Dans les entrailles du Puits d’Enfer (source : En Echappée)

Conclusion

Le guide La Côte Atlantique à vélo, de Nantes à Hendaye, est agréable d’utilisation et s’est invité naturellement dans notre voyage !

Nous l’essayerons très certainement sur les prochaines portions que nous allons parcourir vers le Sud.

L’utilisation de ce type de guide n’est, bien entendu, pas indispensable (ajout de poids par rapport à de simples cartes). À chacun de découvrir si l’apport culturel et les infos pratiques proposées valent le coup !

Pour notre part,  le guide a eu l’avantage d’enrichir notre aventure en découvertes, à la fois sur le terrain, mais aussi par les informations historiques et culturelles proposées. Un petit plus par rapport à de simples cartes qui nous a paru très sympathique pour un voyage touristique de quelques jours !


Nous espérons que cet article vous a plu et qu’il pourra vous être utile !

N’hésitez pas à le partager et à donner votre avis dans les commentaires 🙂

Et pour ne rien manquer des actualités du blog, abonnez-vous à notre newsletter : c’est facile, il suffit de nous indiquer votre prénom et adresse mail dans l’encadré sous l’article !

À très bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

2 reflexions sur “[TEST] Guide “La Côte Atlantique à vélo de Nantes à Hendaye”, Chamina édition

  1. Bardim

    Bonjour

    je vous aurai héberger gratuitement a st gilles mais je vient seulement de voir

    l’article , une prochaine fois peut être avec plaisir .

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)