Bilan du voyage scandinave – l’itinéraire : préparation, vécu, rythmes et liberté

Cartes imperméables voyage à vélo

“Mais comment on sort de ce camping ?” (source : En Echappée)

Notre voyage d’un mois en Scandinavie a été une expérience très enrichissante, nous avons appris de nos erreurs et de nos réussites, et nous souhaitons désormais partager nos découvertes avec vous. Ce que nous allons faire à travers une série de bilans sur les thèmes suivant : les vélos, le matériel, l’itinéraire, les plans dodo, le budget et la nourriture.

Ces différents points seront repris et enrichis dans de nouveaux articles au cours de notre progression de voyageurs à vélo et grâce à nos rencontres cyclistes.

Après un premier bilan sur le vélo d’occasion bon marché, nous continuons avec un article sur l’itinéraire !

Voyager avec un itinéraire préparé à l’avance – notre expérience

Préparer son itinéraire à l’avance – Avantages et inconvénients

Comme pour notre premier voyage au Danemark, nous avions choisi de prévoir tout notre itinéraire avant le départ et nous l’avions préparé à l’aide de Google Maps. Notre méthode est présentée dans l’article bilan du voyage dans le Sjælland et fera l’objet d’un article consacré.

Avoir un itinéraire préparé à l’avance nous a assuré un certain confort mental, lors de la préparation et sur la route, car nous savions chaque jour quelle était notre étape. C’était aussi un plus pour nous qui n’étions pas très à l’aise en orientation (capacité qui s’est développée pendant le voyage).

Cartes imperméables voyage à vélo

Les itinéraires dans leur pochette plastique imperméable (source : En Echappée)

Nous n’étions pas sûrs qu’il y aurait toujours de la place dans les campings et nous souhaitions pouvoir réserver à l’avance. Cependant, ce n’était sans doute pas indispensable : il y avait toujours beaucoup d’emplacements libres pour les tentes. Finalement, le fait de devoir rejoindre un camping prévu, un jour sur deux (entre les nuits en camping sauvage), s’est révélé contraignant, avec une pression inutile pour arriver avant la fermeture de la réception.

Conclusion : la préparation de l’itinéraire à l’avance peut rassurer, mais elle peut aussi diminuer la sensation de liberté et de spontanéité.

Préparer son itinéraire à l’avance ?
Les avantages Les inconvénients
  • Moins de risques de se perdre
  • Itinéraire optimisé
  • Possibilité de réserver son hébergement à l’avance
  • Connaître le contenu de son voyage à l’avance (pour ceux dont c’est le plaisir de se préparer)
  • Moins de liberté
  • Moins de spontanéité dans le trajet
  • Plus d’obligation (et donc de pression) pour atteindre les lieux réservés dans les temps           

Notre rythme de voyage

Nous souhaitions prendre notre temps lors du voyage pour nous permettre de nous imprégner des lieux traversés, des paysages et de visiter pleinement les villes.

Notre démarche a été d’estimer le nombre de kilomètres quotidiens qui nous conviendrait, pour ensuite choisir un itinéraire à parcourir en moins de deux mois (le temps dont nous disposions).

Choisir rythme voyage à vélo

Le choix du rythme de voyage (source : En Echappée)

Le voyage qui nous tentait : rallier les capitales scandinaves. En divisant le trajet total en kilomètres (1183 km, fourni par Google Maps) par le nombre de kilomètres quotidiens, nous avons pu prévoir un voyage d’environ un mois, avec 27 étapes de vélo, trois jours de tourisme à Oslo et trois jours à Stockholm.

Ayant ensuite choisi de suivre les EuroVelos (7 et 12) lors de la première moitié de notre trajet, nous avons modifié l’itinéraire proposé par Google Maps, faisant augmenter le nombre de kilomètres par étape (jusqu’à 71 km).

Rafraîchissements voyage à vélo

Rafraîchissements bien mérités (source : En Echappée)

Avant le départ, nous pensions faire deux heures consécutives de vélo le matin et deux heures l’après-midi après la pause déjeuner. Finalement, nous partions en fin de matinée et nous faisions des pauses fréquemment pour profiter du trajet, arrivant généralement en fin d’après-midi.

Le choix de concentrer nos journées de pause sur les capitales nous a permis de visiter ces superbes villes plus en profondeur. Le hic : nous étions fatigués lors des deux étapes précédentes. Si c’était à refaire, nous prévoirions une journée de pause par semaine (à Göteborg et à Karlstad par exemple).

Nos itinéraires Google Maps

Nous avions imprimé pour chaque étape le détail du trajet et les indications écrites associées. Les indications ont été globalement fiables, mais Google Maps nous a posé problèmes à deux reprises :

– lorsqu’il nous a indiqué de passer sur une autoroute. L’application mobile ne proposant pas d’autre alternative, nous avons dû forcer le logiciel et prendre un détour d’une cinquantaine de kilomètres.

– lorsque nous nous sommes perdus sur 20 kilomètres dans la forêt, les indications n’étant pas assez précises.

Nous avons aussi été confronté plusieurs fois à un choix entre un chemin de forêt proposé par Google Maps et une route plus fréquentée, moins agréable dans les paysages, mais plus efficace pour enchaîner les kilomètres et plus adaptée à nos vélos de ville.

Conclusion : Google Maps est un très bon outil pour planifier son itinéraire mais il peut être bon de vérifier les routes proposées avant le départ, et aussi de savoir s’en détacher une fois sur les routes.

Routes parcourues – notre vécu

Lors des deux premières semaines du voyage, les portions d’EuroVelo que nous avons empruntées (EuroVelo 7 entre Helsingborg et Göteborg, EuroVelo 12 entre Göteborg et Moss) nous ont offert des paysages mémorables : plages, forêts de sapin, ambiances pittoresques.

Il ne faut pas cependant s’attendre à un balisage parfait de ces parcours. Dans notre cas, seul l’EuroVelo 12 entre Hafslund et Moss était clairement indiqué. Nous avons aussi remarqué que l’EuroVelo 7 coïncidait globalement avec la route du littoral « Kattegattleden » jusqu’à Göteborg.

Bord de mer vélo Suède

Tadaaaaaaa !!! (source : En Echappée)

Sur la deuxième moitié du voyage, notre trajet Oslo-Arvika-Degerfors-Köping-Stockholm par les routes proposés par Google Maps était moins exceptionnel. Les grands lacs suédois sont une très bonne raison de pédaler dans la région, mais il existe sûrement des routes plus agréables pour les cyclistes.

Dernière remarque, Google Maps comme les EuroVelo proposent des passages sur des routes de cailloux, qui peuvent poser problème selon la nature de votre vélo. Nous vous conseillons d’adapter votre vélo à votre trajet, ou vice-versa (voir notre article bilan sur le vélo).

Préparer son itinéraire à l’avance avec Google Maps

  • Déterminez votre rythme de croisière, puis adaptez votre parcours.
  • Google Maps est un très bon outil, mais sachez prendre du recul.
  • Empruntez les EuroVelos au maximum, ils vous feront voir de beaux paysages.

Avantages principaux

Meilleure orientation – Confort mental

Inconvénients principaux

Perte de spontanéité – Pression de timing

Voilà pour ce second article de la série des bilans de notre voyage scandinave, consacré à l’itinéraire. Merci de nous avoir lu jusqu’au bout 🙂

Cet article est basé sur l’expérience de nos deux premiers voyages : le voyage de quatre jours au Danemark et le voyage d’un mois en Scandinavie. Le thème de l’itinéraire sera repris et enrichis dans de nouveaux articles au cours de notre progression de voyageurs à vélo et grâce à nos rencontres cyclistes.

Le prochain article présentera le bilan de notre matériel. À très bientôt !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Twitter !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

2 reflexions sur “Bilan du voyage scandinave – l’itinéraire : préparation, vécu, rythmes et liberté

  1. MARY JOLY

    Fantastique votre parcours les jeunes! et BRAVO!!!! Ca fait plaisir de voir des jeunes sportifs et dynamiques avec de belles idées…c est trop bien de réaliser vos rêves…

    Moi, je viens de publier un roman qui parle de voyages, d amours, de la vie d une jeune guide touristique dans les années 70-80…Un roman sympa en voyage ou à offrir…
    ILES ET AILES chez EDILIVRE papier ou numérique…
    Merci de partager..
    http://www.édilivre.com/îles-et-ailes-mary-joly.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)