Highlands trip, jours 11 à 13 : de Skye à Glenbeg, en route vers Mull (153 km)

ocean et montagnes sur skye

Entre mer et montagne sur l’ïle de Skye (source : En Echappée)

Des jours 11 à 13 de notre voyage en Ecosse (en août 2017), nous avons exploré une petite mais majestueuse partie de l’Île de Skye, avant de mettre le cap sur l’Île de Mull.

Le récit en images de ces trois journées inoubliables !

Les grandes lignes de l’étape

Itinéraire
  • Carte routière des îles de l’Ouest échelle 1:250 000
  • Petite route unique entre Broadfort et Elgol, A87 puis A851 jusqu’à Armadale, A830 jusqu’à Lochailort, puis A861 jusqu’à Salen, et finalement B8007
Km et dénivelé
  • 153 km
  • +1626 m / -1518 m
Type de routes
  • Routes de tailles variables
  • Grosse route (A87)
Hébergements
  • Bivouac sauvage
carte skye mull

Itinéraire des jours 11 à 13 (source : Google Maps)

Jour 11 : Broadford-Elgol aller-retour (43 km)

Le matin est sec et très venteux. Cela nous a épargné un nouveau combat perdu contre les midges. Nous nous lançons pour Elgol sur cette petite route à une voie où il faut se ranger dans des “passing places” pour croiser les véhicules venant d’en face.

route elgol skye

Un porte bonheur sur la route d’Elgol (source : En Echappée)

Nous arrivons rapidement sur les berges du Loch Slapin que nous devons contourner. Le paysage est grandiose : sommets escarpés dans la brume, rives en teintes de vert, de rouge, de gris, de jaune. L’odeur est saline. Les moutons et les vaches paissent en toute liberté.

loch slapin

Tableau naturel au bord du Loch Slapin (source : En Echappée)

Soudain, le relief devient un véritable défi et nous grimpons de longues côtes à forts pourcentages sur une bonne vingtaine de kilomètres. Les descentes, très à pic, nous font redouter le retour en fin de journée.

route broadford elgol skye

Un relief de plus en plus escarpé (source : En Echappée)

Une fois au pier d’Elgol, cependant, tous les efforts sont récompensés tant la vue sur les Cuillin Hills est époustouflante. Cette vue, nous l’avons gagnée, à la force de nos jambes. Nous n’en manquons pas une miette et prenons de belles bolées d’air iodé !

vue sur les cuillin hills elgol

La vue tant attendue sur les Cuillin Hills (source : En Echappée)

Le retour se fait sous un soleil rayonnant, en commençant par une pente à 25% (!!) que nous devons faire à pied. Nous grimpons patiemment les différentes collines au goût de challenge, nous arrêtant pour respirer entre chaque remontée. Certains automobilistes nous encouragent par des pouces levés, coucous, klaxons ou petites phrases gentilles “You can do it!” (“Vous pouvez le faire !”).

pente a 25 pourcent

“You can do it!” (source : En Echappée)

Finalement nous sommes de retour à Broadford et nous rendons à l’auberge de jeunesse en quête d’un peu de confort après cette journée très sportive. Par un heureux hasard, nous partageons notre chambre avec Rupert, un cyclotouriste anglais, de Londres. Nous dînons ensemble, l’occasion pour lui de nous parler de son activité professionnelle atypique : Ru vit du glanage de plantes sauvages et champignons qu’il revend à de grands restaurants londoniens. Il a aussi créé son entreprise de culture de champignon au cœur de la capitale britannique !

Jour 12 : Broadford – proche Druimindarroch (51 km, dont 9 km en ferry)

Nous reprenons des forces grâce aux barres de céréales maison (flapjack) préparées par Rupert (avoine, noix et confiture de mûres), puis Maxime se rend au garage le plus proche pour effectuer une réparation indispensable sur son vélo : l’avant-veille, la vis qui fixe le porte bagage au cadre s’est échappée, rendant le tout très instable.

Après un court retour en arrière sur l’A87, nous attrapons une route légèrement plus petite, l’A851, jusqu’à Armadale, d’où nous prendrons le ferry pour rejoindre la Mainland.

paysage ile de skye ecosse

Sur la route d’Armadale (source : En Echappée)

Nous quittons peu à peu Skye dans des paysages toujours aussi caractéristiques. Reliefs en clair obscur au loin. Au premier plan, l’océan qui vient caresser les berges de l’île, laissant des algues multicolores sur son passage.

paysage ile de skye

L’île de Skye, une aquarelle (source : En Echappée)

À Armadale, nous choisissons un bateau partant une heure plus tard pour prendre le temps de déjeuner. Le temps est radieux, mais à peine deux belles glaces à l’italienne en main qu’il se met à pleuvoir des cordes ! Nous embarquons sur le ferry, un vaisseau de taille moyenne, avec quatre autres cyclovoyageurs, dont un Canadien qui part ensuite découvrir le Nord du pays, et deux Italiens en tenue sportive et voyageant très léger.

velos ferry armadale mallaig

Les vélos dans la cale du ferry entre Armadale et Mallaig (source : En Echappée)

De retour sur terre, à Mallaig, deux routes nous sont proposées : l’A830, une grosse route, ou une route secondaire qui parfois se confond avec la première mais s’approche plus de la côte. Nous choisissons cette dernière, profitons du bord de mer et ses eaux cristallines et colorées par le ciel d’après-midi, puis nous reprenons la grosse route qui deviens la seule disponible après Arisaig.

port de mallaig

Le port de Mallaig (source : En Echappée)

Nous bivouaquons non loin de la route, sur un terrain très en pente et au milieu de hautes herbes. À deux pas de la tente, nous découvrons un crâne de mouton qui n’aura pas fini en Haggis

Jour 13 : proche Druimindarroch – Glenbeg (59 km)

Notre bivouac est parfaitement invisible, de la route, et nous en profitons pour trainer un peu, bouquiner et dormir un peu plus. C’est que les routes escarpées de Skye nous ont usés !

cote ouest ecosse

Paysage au réveil (source : En Echappée)

Nous sommes de retour sur la Mainland, pour toute une journée dont le thème sera “littoral et paysages de montagne”. La journée est physiquement difficile, mais le climat est plutôt clément.

route oceane ecosse ouest

Route du littoral Ouest (source : En Echappée)

En fin de journée, alors que nous entamons une nouvelle ascension, la dernière qui nous sépare de Kilchoan et du ferry pour l’île de Mull, nous rebroussons chemin pour trouver refuge un peu plus bas sur un joli terrain inoccupé, dans les hautes herbes et abrités par des arbres fruitiers.

Peu avant ce bivouac, la vision furtive mais gracieuse d’une biche en haut de sa colline nous rappelle que nous ne sommes que d’humbles passants sur ces terres restées presque sauvages.

biche ecosse

Vision furtive d’une biche avant le bivouac (source : En Echappée)


Que de bons souvenirs ! Nous espérons qu’ils vous font voyager vous aussi 🙂

Et vous, quels sont vos plus beaux souvenirs de voyage à vélo ? Dites le nous en commentaire !

À bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)