Eurovelo 6 : Bilan de 3 semaines le long du Danube (Allemagne – Autriche)

vallee wachau danube autriche

Dans la vallée de la Wachau, vallée des vins, en Autriche (source : En Echappée)

Nous sommes rentrés depuis un peu plus deux semaines de notre voyage de trois semaines le long du Rhin, puis du Danube (Donau en Allemand), de Zurich à Vienne sur l’Eurovelo 6. C’est le moment de vous partager nos impressions. 🙂

Itinéraire célèbre de cyclotourisme, l’Eurovelo 6 est réputée agréable, bien balisée et bien aménagée en Suisse, Allemagne et Autriche, et plutôt clémente au niveau du relief ! Un bon combo pour un voyage plaisant et ressourçant, comme c’était notre objectif cette année.

Nous voulions découvrir ce parcours par nous-mêmes et c’est chose faite ! Découvrez notre retour d’expérience !

Tout au long du voyage, nous avons partagé des photos et mini-récits sur la page facebook d’En Echappée.

Vous pourrez retrouver ces albums et textes bientôt sur le blog !

Trouvez ce que vous cherchez !

L’itinéraire : Zurich-Vienne, le long du Rhin, puis du Danube (EV6)

Intérêt du parcours

eurovelo 6 allemagne danube

Donauradweg partie allemande, avec départ de Zurich (en rouge, hors EV6) (source : Deutsche-Donau.com)

eurovelo 6 autriche

Donauradweg en Autriche (source : Donau-Osterreich.at)

Nous sommes partis de Zurich, qui n’est pas sur l’Eurovelo 6, pour des raisons pratiques (voyage en autocar prenant en charge les vélos, entre Paris et Zurich). Nous avons rapidement retrouvé le tracé de l’eurovélo en Suisse, appelée localement “Route n°2 – Route du Rhin“, vers Bülach à une vingtaine de kilomètres au nord de Zurich. Nous avons ensuite rejoint le lac de Constance, puis le Danube à Tuttlingen en Allemagne. Le reste du voyage consistait à longer de plus ou moins près le Danube, en Allemagne puis en Autriche, jusqu’à Vienne.

Ce qui nous a plu :

  • La facilité à suivre l’itinéraire, qui est effectivement bien balisé !
  • La possibilité d’éviter l’avion pour rejoindre notre étape de départ et pour le retour : nous avons voyagé en autocar,
  • Se baigner dans le Rhin, aux eaux cristallines, dans le lac de Constance, puis dans le Danube à de nombreuses reprises : il faisait beau, nous avons profité de longues pauses au bord des cours d’eau, parfois à l’occasion de plages aménagées, parfois dans des spots où se baignaient des locaux,
  • Les charmants villages du sud de l’Allemagne, ainsi que les villes historiques telles que Regensburg (Ratisbonne), Ulm, Passau,
  • Les chutes du Rhin et les gorges du Danube en Allemagne et la vallée de la Wachau en Autriche : des paysages magnifiques !
  • L’ambiance conviviale sur les routes d’Allemagne : nous nous sommes faits de nombreux amis sur la route, en bivouac ou au camping et avons alterné entre rouler entre nous et rouler avec des co-équipiers !
gorges danube allemagne eurovelo 6

Les gorges du Danube en Allemagne (source : En Echappée)

Ce qui nous a moins plu :

  • Certains paysages monotones dans les champs et dans des zones industrielles en Allemagne, en amont d’Ingolstadt notamment,
  • L’interdiction de bivouaquer en Autriche : le bivouac fait partie intégrante de nos voyages, nous étions parfois exaspérés de devoir passer des nuits dans des campings coûteux et bruyants… mais nous avons joué le jeu,
  • L’ambiance un peu moins conviviale sur les routes autrichiennes : la portion de l’Eurovelo y est tellement célèbre que de très très nombreux touristes à vélo (avec voiture suiveuse ou en croisière bateau/vélo notamment) la parcourent. Nous n’avons rien contre tous ces cyclistes, au contraire, mais paradoxalement nous étions si nombreux qu’il y avait moins de dialogue.

Un conseil pour vivre le voyage pleinement : se procurer une carte du parcours. La première semaine, nous naviguions uniquement en suivant le balisage, ce qui est très facile, mais nous avions tendance à manquer d’excitation et d’intérêt pour l’étape quotidienne : nous n’avions pas de vision d’ensemble du parcours, aucun repère culturel alors que cet itinéraire puise une grande partie de sa force dans son ancrage culturel !

Il est très facile de trouver de très bonnes cartes du parcours dans les offices de tourisme.

Qualité de l’Eurovelo : balisage et état des routes

La qualité du balisage nous a paru excellente, nous ne nous sommes jamais égarés. Les passages dans les grandes villes sont toujours les plus délicats, mais là encore nous avons réussi à nous y retrouver.

Conseil pour suivre le balisage de l’EV6 en Allemagne : quand le balisage n’est pas marqué “Eurovelo 6”, suivre les panneaux verts qui indiquent le meilleur trajet pour les vélos. On retombe toujours sur des panneaux “Eurovelo 6” un peu plus loin.

Quand on hésite sur la direction proposée par le balisage, il suffit parfois de se mettre à la place de ceux qui viennent d’en face : le détail sur cette astuce ici 🙂

Les aménagements cyclables sont bons, on se sent en sécurité. Nous estimerions à 80% les portions en piste séparée des automobilistes. Les passages sur des routes fréquentées sont restés très rares.

Concernant l’état des routes, il n’y a pas que des pistes goudronnées ! En Allemagne surtout, en particulier sur la digue du Danube, les pistes sont souvent caillouteuses. Il faut prévoir de bons pneus (exemple de bons pneus : les schwalbe marathon plus, voir notre test ici). En Autriche, pratiquement que des pistes bien goudronnées, c’est très roulant !

revetement eurovelo 6 danube allemagne

Revêtement caillouteux le long du Danube en Allemagne (source : En Echappée)

piste goudronnee danube autriche eurovelo 6

Le long du Danube en Autriche (source : En Echappée)

Rouler le long d’un fleuve

On peut craindre, pour un itinéraire qui suit un fleuve, une monotonie des paysages ou un ennui à toujours longer le cours d’eau. Il n’en est rien ! Le parcours s’amuse à nous faire visiter de nombreux petits villages, nous faisant nous éloigner un peu du fleuve pour découvrir sa vallée (pour ceux qui préfèrent rester le long du fleuve, c’est souvent possible en suivant les panneaux “neben route”). Les paysages sont assez variés, entre champs, gorges abruptes en Allemagne, puis vallée aux pentes plus douces en Autriche.

Pentes ? Abruptes ? Mais le parcours n’est pas plat normalement ?

Si, si ! Le relief est clément ! On longe le fleuve de près et bénéficie de faibles dénivelés cumulés. Il y a quelques portions plus difficiles, comme la montée avant Tuttligen, et quelques côtes sur le parcours, mais ce n’est jamais trop long et peut se faire à pieds si besoin.

baignade danube eurovelo 6 allemagne

Avec des amis de voyage dans le Danube en Allemagne (source : En Echappée)

Un autre avantage de longer un cours d’eau est de pouvoir s’y baigner !

Enfin, un avantage plus poétique : l’émotion procurée par la progression le long d’un fleuve qui grossit au fil des jours, depuis sa source, jusqu’à la fin du voyage !!!

Suivre un itinéraire célèbre de cyclotourisme

C’était la première fois que nous empruntions un itinéraire célèbre de cyclotourisme sur une durée aussi longue !

Ce qui nous a plu :

  • On se fait facilement des amis sur la route ! On roule ensemble, ou on se retrouve au bivouac, parfois plusieurs fois dans le voyage !
Ce qui nous a moins plu :

  • L’effet “autoroute de vélos” en Autriche : bien entendu, nous faisions nous aussi partie de ces touristes à vélo et avons apprécié la qualité de la véloroute autrichienne, mais nous avons une préférence pour les coins légèrement plus sauvages.

Le fait que la véloroute nous fasse passer par de nombreux villages, surtout en Allemagne, est un très bon point pour rester connectés à la vie locale !

Quelle langue parler ?

En Suisse et en Autriche, nous avons pu très facilement communiquer en anglais.

En Allemagne, dans les villages bavarois… quelques notions d’allemand peuvent servir ! Par exemple, apprendre quelques phrases pour saluer et demander une direction. Les gens nous ont paru agréables et faisaient tout leur possible pour nous aider !

Comment apprendre les langues locales en voyage : nos conseils !

Notre équipement pour 3 semaines d’itinérance en août

Les vélos

Nous sommes partis avec les mêmes vélos d’occasion qui nous avaient accompagné en Ecosse, à savoir : un VTT à l’ancienne, cadre acier, sans suspensions, remis à neuf par une association de cyclistes (“Vélocampus Nantes”) pour Maxime et un VTC, cadre alu, avec suspensions à l’avant (…) trouvé sur internet pour Lucie.

nos velos de voyage velos d occasion

Nos vélos prennent le bateau à Mathausen (source : En Echappée)

Comme toujours, du moins pour un voyage de “seulement” quelques semaines, nous trouvons tout à fait approprié de partir avec un vélo bon marché, mais en s’assurant d’avoir de bons pneus et des freins qui fonctionnent ;).

L’équipement de camping

De même que pour les vélos, nous sommes repartis avec le même matériel qu’en Ecosse :

  • Tente MSR Elixir 3,
  • Matelas gonflables Exped Synmat,
  • Duvets Forclaz (trop chauds pour l’occasion, mais nous préférons prendre trop chaud que pas assez depuis quelques mauvaises expériences).

Nous sommes toujours satisfaits de ce matériel : vous pouvez retrouver notre bilan après le voyage en Ecosse ici. Seul hic, le matelas de Maxime a suffit une légère déformation, qui ne réduit pas son usage, mais dont il nous reste à comprendre la cause…

Les vêtements

Voici les vêtements que nous avons emportés avec nous, pour un temps chaud :

Maxime : 4 caleçons, 2 cuissards, 3 paires de chaussettes, 2 T-shirts de sport (de foot), 1 pantalon de jogging pour le soir et la nuit, 1 T-shirt de “ville” et un pull léger. 1 paire de baskets pour rouler et 1 paire de claquettes pour le camping. 1 K-way fluorescent. 1 haut de vélo  et 1 legging long en cas de temps froid, qui ont servis nos deux jours de pluie.

Lucie : 4 culottes, 3 paires de chaussette, 1 maillot de bain, 1 soutien-gorge, 1 débardeur et 1 T-shirt manches mi-longues pour rouler, 1 short et 1 pantalon léger pour rouler, 1 T-shirt manches longues et un pantalon de jogging pour le soir et la nuit, 1 robe légère pour la “ville” et 1 pull léger. 1 paire de baskets pour rouler et 1 paire de tongs pour le camping. 1 K-way fluorescent. 1 legging long pour le temps froid/pluvieux.

vetements voyage a velo danube aout eurovelo

Les K-ways ont surtout servis d’avertisseurs ! (source : En Echappée)

Bien que cela rajoute un peu de poids, nous aimons particulièrement avoir une tenue propre et sèche pour le soir et la nuit et une tenue “de ville” très simple mais qui nous permet de nous fondre dans la population quand nous sommes à pieds.

Le bivouac – les hébergements

Bivouac sauvage

Le bivouac sauvage étant toléré en Allemagne, nous faisions généralement 1 nuit sur deux ou 2 nuits sur 3 en bivouac, le reste en camping. Nous avons l’habitude d’un peu plus de bivouac dans les pays où cela est plus aisé et/ou autorisé explicitement (par exemple, en Scandinavie ou en Ecosse, cela est autorisé et il y a beaucoup de nature !). En Allemagne, le long de l’EV 6, il faut s’attendre à une urbanisation qui reste assez dense et il est parfois moins facile de trouver un spot discret.

bivouac sauvage danube eurovelo 6 allemagne

Le spot de bivouac parfait au bord du Danube ! (source : En Echappée)

Les meilleurs spots : au bord du Danube, dans des clairières. Nous avons aussi bénéficié une fois d’un espace de bivouac gratuit aménagé.

Les moins bons spots : les sous-bois bourrés de moustiques… nous avons d’ailleurs eu plus de chance dans les sous-bois de conifères où il y avait moins de bêtes. Nous qui campons d’habitude dans les forêts, nous avons dû changer de technique !

En Suisse et en Autriche, le bivouac sauvage est explicitement VERBOTEN (interdit) avec amendes à la clé… nous n’avons pas tenté le diable.

Camping

Les campings sont, pour un couple de cyclotouristes, plus coûteux qu’en France. Il faut souvent compter entre 17 et 24 euros pour la nuit et ne pas être trop exigent sur la “qualité” du camping. Certains campings ne comportaient, par exemple, pas de réception. Le gérant venant récupérer son argent tôt le matin. Le wifi n’est pas systématique.

Il n’y a pas besoin de réserver à l’avance, il y a toujours de la place dans l’espace tentes. Pour l’électricité, jamais besoin de réserver une bornes, il suffit de recharger ses appareils dans les sanitaires ou à la réception (quand il y en a une 😉 ).

camping autriche danube eurovelo 6

Un joli spot de camping en Autriche (source : En Echappée)

Il est possible de dormir au camping pratiquement toutes les nuits, en prévoyant ses étapes en fonction, mais cela peut être très contraignant…

Une option pour ceux qui ne bivouaquent pas : alterner entre campings et Guest houses (Gast Haus) par exemple. Il y a de ces maisons d’hôtes dans TOUS les villages !

(Warmshowers à Vienne)

Nous avons généralement recourt au site (ou à l’application) Warmshowers quand nous arrivons dans des grandes villes.

Cette fois, en s’y prenant une petite semaine à l’avance, et en écrivant à une dizaine d’hôtes, nous avons eu très peu de réponses (toutes négatives).

Un conseil, surtout en été quand beaucoup d’hôtes sont eux-mêmes en voyage : s’y prendre bien à l’avance et, quand c’est possible, téléphoner !

S’alimenter – végétarisme et zéro déchet ?

Pas de problème particulier pour trouver des aliments et plats végétariens en Suisse, Allemagne et Autriche !

Concernant le zéro-déchet, nous avons toujours du mal à l’appliquer en voyage : nous nous ravitaillons dans les magasins que nous trouvons sur la route. Cependant, pour minimiser nos emballages, nous partons avec des réserves de féculents secs dans des sachets de congélation, et nous favorisons l’achat de produits faiblement emballés (notamment les fruits et légumes).

Il faut noter qu’il y avait de nombreux magasins bio dans les villes d’Allemagne et d’Autriche, certains présentant des aliments en vrac. Il aurait été possible de tendre un peu plus vers un voyage “zéro-déchet” en repérant mieux ces lieux à l’avance !

Les trajets aller-retour en autocar Flixbus ?

Nous avons voyagé de Nantes à Paris sans nos vélos (pris en charge par une amie), puis de Paris à Zurich en autocar Flixbus embarquant les vélos non démontés à l’arrière du car (environ 12 heures de trajet, principalement de nuit). Idem pour le retour de Vienne à Paris (24 h de trajet…).

La réservation de places pour vélos est facile et se fait en ligne au moment de l’achat des billets. Dans le cas où l’autocar n’est pas équipé, la réservation de places vélo est impossible, mais il reste la possibilité de l’embarquer dans la soute, dans un sac de protection (voir sur le site de la compagnie).

velos autocar flixbus

Nos vélos et deux camarades à l’arrière de l’autocar (source : En Echappée)

Avantages :

  • Prix compétitif : environ 100 €/personne l’aller-retour, avec nos bagages et vélos,
  • Nombreuses destinations,
  • Prise en charge des vélos non démontés ni emballés,
  • Prise de courant à chaque rangée pour recharger un appareil dans le car,
  • Wifi pour passer le temps.
Inconvénients :

  • Trajet souvent très long (le car effectue de très nombreux arrêts), peu confortable,
  • La montée est souvent chaotique (tout le monde veut une place à côté d’une fenêtre pour dormir…),
  • On ne dort pas vraiment (sièges étroits, peu inclinables). 

 

Un conseil basé sur notre expérience : prévoir à manger ! Car une fois parti, le car ne s’arrête plus spécialement dans des endroits où il est possible de se ravitailler…

Conclusion

En conclusion, nous pourrions dire que cette portion germanophone de l’Eurovelo 6 est bien agréable, bien balisée, on s’y fait facilement des amis de route, on s’y sent en sécurité ! Les villages, villes et paysages valent le détours, ainsi que le Rhin et le Danube ! Cependant, cet itinéraire conviendra moins à ceux qui recherche la nature sauvage, l’isolement, du défi dans le relief…

Le parcours est parfait pour ceux qui débutent et ceux qui veulent passer des vacances apaisantes sur leur vélo !


Nous espérons que cet article pourra vous être utile dans vos préparatifs et que, pour ceux qui ont suivi notre voyage, que vous avez pris du plaisir à lire nos récits-photos 😀

N’hésitez pas à partager à vos proches et moins proches 🙂

À bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

4 reflexions sur “Eurovelo 6 : Bilan de 3 semaines le long du Danube (Allemagne – Autriche)

  1. Aurore

    Bonjour,

    Plus je vous lie, plus je trouve que nous avons les mêmes valeurs. Nous aussi essayons de produire le moins de déchets possible lors de nos voyages (on a fait une exception cet été en Islande avec l’achat de plats lyophilisés et de barres énergétiques). En France, c’est compliqué lorsque l’on s’éloigne des villes de trouver tous les produits en vrac, mais on a encore la chance de trouvé plein de marchés pour s’approvisionner, si on tombe au bon moment. Sinon, il faut partir charger de nourriture.
    Au Pays-Bas, pas de problème, on trouve des fruits et légumes partout sur les routes, devant chaque ferme.

    En tout cas votre bilan donne envie de parcourir cette partie de l’eurovélo 6.

    Bonne continuation sur les routes à vélo
    Aurore

    PS : Je vais vite voir votre voyage en Ecosse, cette destination est dans ma liste à faire…

  2. Recchia

    Bravo Lucie et Maxime !

    Très intéressant le reportage de votre voyage !

    Bonne continuation pour d’autres aventures !…….

    De gros bisous de Mamie !

  3. Y@nn

    Très utile sur le parcours fait l’année passé… Dormir en camping au sein des kanu.. Club de canoe allemand qui acceptent les fahrader pour quelques euros.. Avons profité de celui de Regensburg…. Et celui de Ulm… En plein centre ville pour nous seul…

  4. Reynald

    Merci pour votre récit de voyage j’ignorai que Flixbus pouvait embarquer des vélos.

    Dommage que les campings soient un peu chers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)