Highlands trip, jours 14 à 19 : de Glenbeg à Glasgow en passant par Mull (278 km)

ile de staffa

L’île de Staffa, joyau de Mull (source : En Echappée)

Dans le dernier carnet de route “Jours 11 à 13 : de Skye à Glenbeg, en route vers Mull“, nous nous étions arrêté au pied de la dernière ascension avant le port de Kilchoan ! Une bonne nuit de sommeil s’était avérée indispensable !

Les grandes lignes de l’étape

Itinéraire
  • Carte routière des îles de l’Ouest échelle 1:250 000
  • B8007 jusqu’à Kilchoan, route de Salen par Dervaig jusqu’à Lagganulva, même route jusqu’à Craignure, A85 et A82 jusqu’à Loch Awe, train jusqu’à Tarbet, véloroute 40 jusqu’à Glasgow
Km et dénivelé
  • 278 km
  • +1729 m / -1711 m
Type de routes
  • Petites routes sur Mull (autostop très facile)
  • Grosses routes (A85, A82)
Hébergements
  • Hébergement chez des amis (Lagganulva et Glasgow)
  • Camping à Craignure
  • Camping sauvage (2 nuits au même endroit au Loch Lomond)
itineraire voyage velo glenbeg-glasgow par mull

Itinéraire des jours 14 à 19 (source : Google Maps)

 

Jour 14 : Glenbeg – Lagganulva Farm : chez nos amis en Wwoofing ! (53 km)

Finalement, cette ascension n’était pas si difficile ! Après une bonne nuit de sommeil, tout paraît plus abordable. Nous arrivons à Kilchoan vers onze heures et, quelle chance, le ferry quitte le port quinze minutes plus tard… le suivant, deux heures après. Le ferry est un bac, un parking flottant avec quelques chaises en extérieur. Le port d’arrivée est la petite ville colorée de Tobermory.

tobermory mull ecosse

Vue sur le port de Tobermory (source : En Echappée)

Nous voilà sur l’Île de Mull, où un couple d’amis, Aude et Anthony, fait actuellement du Wwoofing dans une ferme. Avant notre départ, ils nous avait proposé de passer les voir. Nos réseaux téléphoniques nous faisant à tous défaut depuis près de deux semaines, nous n’avons pas pu préciser la date de notre arrivée… ce sera à l’impro !

ile de mull voyage velo relief

Beaucoup de relief sur l’île de Mull (source : En Echappée)

La route vers Lagganulva est belle, mais technique : beaucoup de relief et, sur la portion reliant Dervaig à Torloisk par les terres, un vent puissant ne nous facilite pas l’ascension de belles côtes à plus de 10%. Le paysage sur cette route quasi-déserte est vert et vallonné. Seul le vent se fait entendre. Nous sommes les derniers spécimens humains à s’aventurer en territoire mouton… et nous en profitons pour chanter à pleins poumons.

ile de mull voyage velo paysages

Après la montée, la descente ! (source : En Echappée)

Après la montée, la descente. Nous dévalons jusqu’à la ferme en passant devant une impressionnante cascade qui se jette dans la mer, ainsi qu’un jardin aux mille fleurs “Lucy’s Garden”.

sud ile de mull ile ulva

Vue sur Ulva, non loin de la ferme (source : En Echappée)

La ferme est déserte, mais bientôt nous sommes rejoints par la propriétaire, Chris, qui ne s’étonne pas de notre présence et nous propose une tasse de thé en attendant nos amis qui passaient la journée à une fête agricole avec sa fille Helen et son mari Josh. Nous passons une agréable soirée autour de jeux de société et de vin offert par Josh.

Jour 15 : Lagganulva

Une autre des raisons qui nous avaient poussé à venir explorer l’Île de Mull était de découvrir l’Île de Staffa, une île volcanique composée d’impressionnantes colonnes basaltiques noires, connue pour sa grotte “Fingal’s cave” et pour les oiseaux qui la peuplent selon les saisons.

Nous avions réservé une excursion en bateau, mais Chris nous apprend qu’elle est annulée à cause du mauvais temps : une tempête fait rage depuis hier soir. La compagnie nous propose d’embarquer pour l’excursion du lendemain. Nous acceptons quand nos amis nous confirment que nous pouvons rester une nuit de plus à la ferme.

Nous occupons la journée par des promenades thématiques dans les environs : nous allons voir la cascade de plus près, ainsi que le jardin fleuri de Lucy, puis nous gagnons une plage de sable noir où Anthony et Maxime osent braver le froid pour piquer une tête dans l’océan. Le retour se fait en stop – une pratique aisée et courante sur l’île qui n’a pas beaucoup de routes – avec un groupe d’étudiants internationaux d’Edimbourg qui explorent l’île dans leur van qui embaume l’encens.

cascade laggan ulva ile de mull

La cascade de Laggan Ulva (source : En Echappée)

cascade laggan ulva

De la cascade à la mer (source : En Echappée)

jardin lucy garden ile de mull

Lucy’s garden (source : En Echappée)

highland cattle bovin

Les Highland Cattle, le fameux bovin local (source : En Echappée)

black beach ile de mull torloisk

La Black Beach de Mull, proche de Torloisk (source : En Echappée)

Jour 16 : Laggan Ulva et île de Staffa – Craignure (34 km)

L’expédition quitte le port d’Ulva Ferry à 11h40. Nous sommes à bord d’un petit bateau d’une trentaine de passagers et avons choisi des places à l’extérieur, malgré la pluie. C’est un très bon choix – surtout après que la pluie ait laissé place à un beau soleil – pour admirer le paysage et la faune locale (oiseaux, phoques).

Une heure de bateau sur une mer agitée (prévoir le coup pour ceux qui ont le mal de mer… nous avons un peu souffert) nous mène sur l’Île de Staffa où nous pouvons contempler la Fingal’s cave (grotte de Fingal), une caverne musicale (le clapotement des vagues) ayant inspiré Jules Verne ainsi que le compositeur Felix Mendelssohn. Nous déambulons ensuite sur l’île, jusque dans la grotte et sur son sommet, un curieux plateau d’herbe.

ile de staffa basalte

On a marché sur Staffa ! (source : En Echappée)

ile staffa mull ecosse amis

Sur Staffa avec Aude et Anthony ! (source : En Echappée)

fingal s cave ile staffa

À l’intérieur de Fingal’s Cave (source : En Echappée)

ile staffa plateau

Staffa et le secret de l’île noire ! (source : En Echappée)

Encore une bonne demi-heure de bateau et nous sommes sur les Îles Treshnish, heureux de retrouver la terre ferme. Cette partie de l’excursion est dédiée à l’observation de la faune, mais les Macareux, stars locales, sont déjà repartis vers d’autres horizons et peu d’oiseaux persistent dans le coin à cette période de l’année (le prix de l’excursion le prend d’ailleurs en compte). Nous avons tout de même la chance de voir des phoques qui se prélassent sur une petite formation rocheuse dans la mer. Une dernière heure de bateau et l’excursion se termine.

iles treshnish

Les îles Treshnish (source : En Echappée)

treshnish islands

Vue du haut des îles Treshnish (source : En Echappée)

Nous quittons nos amis en fin d’après-midi pour effectuer les 30 kilomètres les plus faciles du voyage sur une route sans trop de relief jusqu’au port et au camping de Craignure. Nous prévoyons de prendre le ferry pour Oban – retour définitif sur la Mainland – à 9h30 le lendemain.

laggan ulva ile de mull

Le départ de la ferme (source : En Echappée)

Jour 17 : Oban – Loch Awe puis Tarbet en train (58 km en vélo – 75 km en train)

Au port d’Oban, retour d’un coup dans la “civilisation” : nous retrouvons du réseau téléphonique, que nous avions perdu depuis Skye, mais aussi la foule et beaucoup de circulation sur la route. Difficile de ne pas ressentir comme un goût de fin de voyage.

port oban

Le port d’Oban (source : En Echappée)

Nous étudions l’itinéraire : la meilleure solution pour nous est de prendre une grande route, l’A85, puis l’A82, jusqu’à Tarbet, puis de longer le Loch Lomond par la véloroute n°40.

Nous nous lançons sur l’A85, mais sommes vite fatigués par la circulation très dense, la pollution qui nous gêne plus encore qu’avant, et les paysages de forêt qui semblent un peu mornes après les îles de l’Ouest.

oban tarbet route voyage velo

Sur la route (En Echappée)

À Loch Awe, nous décidons de nous épargner cette route automobile, de prendre un train jusqu’à Tarbet et la véloroute n°40, et d’y passer une journée de repos en bivouac au bord du Loch Lomond, idéalement avec le bruit des remouds du lac pour nous bercer.

Finalement, nous trouverons un joli spot au bord du Loch, mais trop proche de la grande route qui longe la véloroute. La vue est idéale, mais la bande son laisse un peu à désirer.

Jour 18 : Tarbet, journée de repos, de lecture et d’écriture en bivouac

Il pleut des cordes toute la journée, nous avons fait le bon choix.

loch lomond bivouac tarbet

Bivouac à deux pas du Loch Lomond (source : En Echappée)

loch lomond tarbet

Le Loch Lomond (source : En Echappée)

Jour 19 : Tarbet – Glasgow (58 km)

De Tarbet à Glasgow, le décor est beau lorsque nous longeons le Loch, où lorsque nous traversons un golf en compagnie de deux cyclistes anglaises, mais la grande ville se rapproche et la circulation est toujours plus dense. Cependant, la véloroute nous accompagnera jusqu’au centre de Glasgow, empruntant les berges du fleuve Clyde quand nous entrons dans la banlieue par le Nord Ouest.

tarbet glasgow velo

Curiosité sur la route de Tarbet à Glasgow (source : En Echappée)

zoom wee peter statue loch lomond

La statue “Wee Peter” ou “Kerr’s Folly” au niveau de Luss, un hommage au Loch par William Kerr (1890) (source : En Echappée)

Nous arrivons en fin d’après-midi dans le West End, quartier de l’Université, où nous attend une amie française rencontrée à Copenhague. Elle est à Glasgow pour son doctorat. Les retrouvailles sont heureuses et nous sommes ravis de passer deux soirées en sa compagnie !

La partie vélo du voyage se termine ! Nous sommes à la fois heureux d’avoir roulé tous ces kilomètres à la force de nos jambes, mais déjà nostalgiques de la vie en plein air, des rencontres sur la route et des paysages sublimes dans lesquels nous avons évolué pendant trois semaines !

Heureusement, les visites de Glasgow et d’Edimbourg promettent de belles découvertes pour cette fin de voyage !


Nous espérons que vous avez pris du plaisir à lire ce carnet 🙂 !

Pour ne rien manquer d’En Echappée, rejoignez nous sur Facebook, Twitter et Youtube 😉

À très bientôt !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

Une réflexion au sujet de “Highlands trip, jours 14 à 19 : de Glenbeg à Glasgow en passant par Mull (278 km)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)