Végétarienne en voyage à vélo – retour d’expérience sur des voyages courts

semoule - lentilles

Dîner au réchaud : semoule et lentilles (source : En Echappée)

Végétarienne depuis environ un an, je n’ai pas de difficulté à composer des menus équilibrés à la maison. Mais qu’en est-il en voyage à vélo, quand il faut faire avec ce qu’on trouve ?

Voici mon retour d’expérience sur trois courts voyages (Loire à vélo – juin 2016, Vélodyssée – juillet 2016 et Vélodyssée – avril 2017) et mes perspectives pour de futures échappées plus longues !

En octobre 2015, nous accueillons chez nous Jannis, un voyageur allemand en route pour Lisbonne. Il est végétarien et cela m’intrigue. Alors que nous nous promenons dans Nantes, il profite du départ du marché pour récupérer quelques tomates et salades tombées au sol – son dîner du soir ! Depuis, les idées minimalistes de Jannis ont beaucoup germées en nous et, pour moi, le végétarisme s’est installé… mais il me faut plus qu’une salade pour tenir le coup et récupérer des forces !

Une bonne association d’aliments

Je ne suis pas nutritionniste et je ne vais pas prétendre partager des conseils d’ordre médical ou détenir la vérité dans ce paragraphe ! Il s’agit seulement de pistes pour “équilibrer” son alimentation végétarienne en voyage.

Avant de devenir végétarienne, mon alimentation en voyage était la suivante : le matin, du muesli, le midi, un pique-nique composé généralement de pain et de viande ou poisson avec fruit, crudités, ou éventuellement une boîte de légumes, et le soir des féculents cuits au réchaud.

En observant ce “menu” type, il suffit donc de retirer la viande… mais attention à ne pas perdre la source de protéines, indispensables à l’organisme !

Les œufs et les produits laitiers sont sources de protéines. Mais on en trouve aussi dans le monde végétal du côté des céréales (privilégier des céréales complètes, non raffinées pour ne rien perdre des bienfaits de celles-ci) et des légumineuses (lentilles, pois cassés, haricots secs, soja).

pique nique semoule lentilles rechaud

Casserole semoule complète et lentilles à la place des fameuses pâtes (source : En Echappée)

L’association de céréales et de légumineuses vient donc remplacer (pas à l’identique car les protéines ne sont pas les mêmes, mais de manière tout à fait suffisante) la présence de protéines animales dans le repas. Une bonne option pour les dîners au réchaud, par exemple !

Pour le reste (il n’y a pas que les protéines !), l’Association végétarienne de France recommande de la variété et de la qualité dans les aliments consommés sur une journée : céréales, légumineuses, fruits, légumes, matières grasses… et d’éviter les aliments transformés/industriels qui sont riches en calories mais pauvres en vitamines, minéraux, antioxydants, etc. (les micro-nutriments).

Dans la sacoche et sur le terrain

Lors de nos petits voyages le long de La Loire à vélo et de la Vélodyssée en 2016, nous n’avions rien prévu de bien différent qu’habituellement : 1 kg de muesli, 1kg de pâtes et 1 kg de riz ou de semoule dans la sacoche… pour le reste, nous étions entre amis et nous avons mangé au restaurant. Les crêperies, restaurants indiens et restaurants italiens sont particulièrement pratiques pour trouver de la nourriture végétarienne. Sinon, il suffit de demander gentiment un plat pour lequel la viande ou le poisson peut facilement ne pas être incorporé par le cuistot.

En boulangerie, on peut aussi trouver une base pour un pique-nique varié : pain, si possible complet, ou un pain fantaisie (aux olives, aux noix…), dans lequel on peut mettre des crudités et éventuellement du fromage, ou du houmous !

Pour notre dernier voyage en date, de trois jours sur la Vélodyssée, j’étais un peu plus habituée à manger végétarien et nous avons emporté un sac de lentilles pour manger avec les céréales (pour faire la bonne association décrite dans le paragraphe précédent).

Le contenu de notre sacoche alimentaire :

 dans la sacoche alimentaire

Dans la sacoche de provisions (source : En Echappée)

  • 1 sac de pâtes,
  • 1 sac de semoule,
  • 1 sac de lentilles vertes,
  • 1 sac de muesli,
  • 1 tupperware pour conserver les restes.

Pour de plus longs voyages

Cet été, nous prévoyons de rouler 3 semaines en Ecosse, et je compte bien ne pas manger de la semoule et des lentilles à chaque repas.

Mes idées pour manger équilibré, tout en conservant la composante plaisir, pendant ce voyage :

  • Visiter les magasins bio, type bio-coop, et magasins en vrac/de producteurs pour nous réapprovisionner en céréales et légumineuses variées : semoule, pâtes, riz, quinoa, boulgour, mélanges de céréales, flocons d’avoine/d’épeautre (céréales) et lentilles, pois cassés, fèves, haricots, pois chiches (légumineuses), etc. Nous voyagerons avec plusieurs sacs en tissu fins, pour pouvoir, si possible, prendre la bonne quantité à “la tirette”, le tout sans emballage.
magasin rayon en vrac

Exemple de “tirettes” pour acheter en vrac (source : Mattie B)

  • Nous approvisionner en produits frais dans des marchés de producteurs ou dans des fermes : fromage, légumes et fruits frais, notamment. J’ai repéré par exemple deux articles qui listent plusieurs marchés/fermes avec les lieux, dates et horaires de vente de produits, sur les sites Taste of Scotland et Visit Scotland. Et je continue mes recherches !
  • Cuisiner plus en bivouac : pourquoi ne pas emmener avec nous une petites poêle pour pouvoir faire des pancakes et galettes de blé/maïs/riz par exemple ? Les différentes farine pourront se trouver dans les magasins bio ou autre, ainsi qu’un morceau de beurre ou un flacon d’huile. Certains font même du pain en bivouac, en emportant avec eux un peu de levure de boulanger. À tenter !

Chez l’habitant, ma philosophie sera de rester ouverte, mais de gentiment signifier que je ne souhaite pas consommer viande et poisson. Pour aider mes hôtes, je propose généralement des alternatives faciles pour ne pas les embarrasser (servir uniquement l’accompagnement, remplacer la viande/poisson par une pomme de terre, des lentilles, polenta ou autre, ou, au pire, de me laisser trier dans l’assiette…). Une idée peut être de proposer son aide en cuisine, ainsi, la préparation du repas devient conviviale et un moment d’échange et de partage de cultures !

brioche vendeenne

On trouve toujours de quoi faire plaisir à tout le monde 😉 (source : En Echappée)


 

Voilà pour ce premier retour d’expérience après quelques voyages courts en itinérance avec un régime végétarien ! J’ai hâte de partir pour la prochaine aventure, pour tester de nouvelles recettes basées sur les produits locaux et façons de s’approvisionner en route !

Je suis sûre qu’il y a des végétariens parmi vous, n’hésitez pas à témoigner en commentaire, cela me donnera, ainsi qu’aux autres, de super idées ! Les non végétariens peuvent aussi s’exprimer bien entendu 😉

Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager autour de vous !

À bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

4 reflexions sur “Végétarienne en voyage à vélo – retour d’expérience sur des voyages courts

  1. marie bardet

    quelques idées en plus

    des lentilles ou melanges de cereales à poeler nature ou parfumées

    http://www.primeal.bio/marque-bio-vegetale/fr/produit/les-minutes-lentilles-vertes-nature
    j en fais cuire le double et le garde pour faire une salade le lendemain midi

    http://www.jardinbio.fr/fr/produit/27539/

    http://www.vivienpaille.fr/les-riz-a-poeler/fiche-produit-lentilles-a-poeler-a-lindienne/

    riz à poeler http://www.lustucru-selection.fr/produits/les-riz-a-poeler

    et du quinoa precuit https://www.paulsquinoa.fr/quinoa-produits/pauls-quinoa-pr%C3%A9cuit

    un melange pour falafel dans les biocoop

    autre idée testée lors d un voyage en kayak
    faire tremper les lentilles corail une journée dans un gourde (les nalgene a grande ouverture sont pratiques
    le temps de cuisson est bien diminué

    pour cuire un petit flacon (nalgene ou http://www.auvieuxcampeur.fr/homme/accessoires/lot-de-4-flasques-a-condiments.html ) d huile d olive ou un peu de ghee (beurre clarifié indien qui se conserve à temperature ambiante )

    ne pas oublier les epices , le lait de coco en poudre (epiceries asiatiques )

    si on fait les courses juste avant ne pas oublier les haricots rouges en boites (+ poivrons oignons et fete en dés + tortilla )

    ne pas oublier les pois chiches (riches en proteines ) à rajouter ou a faire en salade avec d autres crudités

    perso je note sur mon gps les magasins bio car l achat en vrac de petites quantités est sympa et pratique

    pour les non vegetarine ne pas oublier la soubressade qui se garde à temperature ambiante et qui parfume de nombreux plats
    perso ayant une machine a mettre sous vide j en ensache toujours quelques tranches
    https://lesgrandsdespagne.fr/produit/sobrasada-soubressade-de-porc-noir-de-mallorca/

    etant du sud ouest j ai aussi toujours des tranches de magrets sechés fait maison mis sous vide aussi

    la nourriture pour moi est un element essentiel de la reussite d un voyage

  2. Poopie

    Bonjour,

    As tu des retours du voyage de 3 semaines? Quelques recettes pour facile à cuisiner et varier un peu les repas?

    Au plaisir de te relire!

    1. Maxime et Lucie En Echappée Auteur de l'article

      Bonjour !
      Alors, qu’ai-je mangé en Ecosse ? 🙂 Le matin, du muesli, différentes variétés (au début, notre stock en vrac, puis on a dû en acheter en cours de voyage). Le midi, en général on pique-nique, donc c’était surtout des pains (pour varier : pain pita, pain complet, pains ronds…) avec du houmous/fromage frais et des crudités (tomates, concombres surtout) + 1 fruit. Nous avons eu beaucoup de mal à trouver des aliments non emballés… en fait quasiment tout était emballé, même le concombre. Il y avait des marchés bien entendu, mais encore fallait-il arriver au bon moment sur place. Nous avons aussi mangé dans des pubs et là, très très bien pour les végétariens et vegan : il y a toujours au moins un plat pour chaque habitude ! J’ai goûté le “veggie Haggis” par exemple, la version végé du plat traditionnel écossais.
      Le soir, nous ne sommes pas de très grands cuistots : riz, semoule ou pâtes avec légumes/champignons et pour les protéines, viser des lentilles, des beans, des œufs éventuellement (j’en mange vraiment très peu) ou un peu de protéines de soja (mais je crois qu’il ne faut pas en manger trop fréquemment, à vérifier).
      N’hésite pas si tu as des recettes à partager !
      Bons voyages 🙂
      Lucie

      1. Poopie

        Merci pour ton retour rapide !

        Je me doute bien que le zéro déchet est un peu plus difficile à tenir en voyage !
        Je pense que les lentilles corail seront mes grandes amies. Je n’ai pas encore expérimenté en bivouac mais j’ai lu il y a peu un recette de houmous aux pois cassés avec de la farine et de l’eau, donc pas mal pour optimiser du temps de cuisson !

        Belle journée,

        Poopie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)