Retour d’expérience – Voyage Sjælland juin 2015

Maxime et Lucie En Echappée

C’était un super voyage, vivement le prochain ! (source : En Echappée)

Nous espérons que vous avez aimé les récits de notre première aventure à vélo au Danemark, dans la région du Sjælland ! Comme promis, nous revenons aujourd’hui sur ce premier voyage et vous livrons nos conclusions et premiers conseils.

Nous vous proposons de reprendre les différents points dont nous vous parlions dans l’article d’introduction du voyage :

Itinéraire

Nos étapes étaient de 50 kilomètres par jour, en moyenne. Cela nous a permis de garder un bon rythme de promenade, sans forcer dans les côtes, et de passer du temps chaque jour pour visiter les villes traversées.

Nous avions préparé notre itinéraire à l’aide de Google Maps, le service gratuit de cartographie en ligne proposé par Google.

Les avantages de ce service, pour la préparation de notre voyage, ont été de :

  • pouvoir indiquer les différents lieux par lesquels nous souhaitions passer
  • choisir l’option “à vélo”
  • pouvoir modifier l’itinéraire proposé manuellement
  • pouvoir imprimer à la fois la carte de l’itinéraire, mais aussi une version écrite indiquant les noms des axes de circulation et les actions à mener (par exemple : “tourner à 200 m dans la rue Tolstrupvej”)

Nous n’avions pas emporté de carte routière, mais seulement la carte imprimée de notre itinéraire Google Maps (impressions écran des différentes portions de carte, pour avoir une échelle convenable), ainsi que le texte associé.

Itinéraire cycliste voyage à vélo google maps

Exemple d’itinéraire sur Google Maps (source : En Echappée)

CONCLUSION ITINÉRAIRE : La carte routière ne nous a pas manqué et nous n’avons pas utilisé de GPS. L’itinéraire prévu par Google Maps était très satisfaisant (il nous a cependant fait passer par une route non goudronnée dans la forêt), à l’exception d’une rue qui ne portait pas le même nom sur la carte et dans la réalité. Les indications écrites nous ont été au mois aussi utiles que les portions de carte.

Attention : Quand vous choisissez l’option “à vélo”, il est très fréquent que Google Maps vous indique que certaines portions de l’itinéraire sont “déconseillées”. Personnellement, nous n’avons pas eu de mauvaises surprises. Nous vous recommandons, cependant, de vérifier la nature des axes empreintés, et si possible de faire du repérage avec l’option “Street View” (en bas, à droite de la carte, option permettant de naviguer virtuellement dans les rues grâce à une vision 360°). Souvent, Google Maps vous propose plusieurs itinéraires possibles. Il se peut que l’un d’eux soit plus adapté pour la circulation à vélo.

Remarque : Pour l’itinéraire de notre long voyage en Scandinavie (juillet 2015), nous avons utilisé Google Maps, mais avons modifié l’itinéraire proposé afin de suivre au maximum les EuroVelo 7 et 12 (plus de détails dans un prochain article sur le sujet).

Plan dodo

Comme nous vous le conseillions déjà dans notre article sur la préparation du voyage, si vous voulez prévoir vos solutions pour la nuit à l’avance, n’oubliez pas de les inclure rapidement dans votre itinéraire…ou vous risquez de faire beaucoup plus de kilomètres que prévu !

Concernant le site du Ministère de l’Environnement danois, que nous avons utilisé pour trouver les aires de camping primitif : le site est en danois (cochez “Overnatning”, et utilisez un outil de traduction pour les descriptions si besoin), il est précis et il a été facile de se rendre dans les lieux que nous avions repérés. Attention cependant, comme vous avez pu le lire dans nos récits de voyage, nous avons bien failli être à la rue deux nuits car les aires étaient fermées ! Pour éviter les déconvenues, nous vous suggérons autant que possible de téléphoner aux numéros qui sont souvent indiqués dans les descriptions des aires de camping primitif, pour vérifier que vous pourrez y passer la nuit à la date voulue.

Un petit mot sur notre tente, une Quechua Forclaz 3 (Décathlon). Nous avons choisi une tente pour 3 personnes en suivant les conseils des autres acheteurs et cela nous a permis de garder nos sacs à l’intérieur de la tente, tout en ayant de l’espace pour dormir (surtout pour Maxime qui est grand). La tente s’est révélée facile et rapide à monter et à démonter. Nous n’avons, de plus, pas eu de problème d’étanchéité alors qu’il pleuvait.

Quechua Forclaz 3 couverture de survie pour isoler la tente

Notre tente, Maxime et la couverture de survie (source : En Echappée)

CONCLUSION PLAN DODO : N’oubliez pas d’inclure dans votre itinéraire les lieux où vous comptez passer la nuit. Concernant notre tente, la Forclaz 3 (Décathlon), nous en sommes pour l’instant satisfaits, mais c’est le long voyage de juillet qui servira de véritable test.

Matériel

Vélos Nos vélos ne sont pas de la première jeunesse mais ils ont tenu le coup. On espére qu’ils nous suivrons jusqu’à Stockholm…affaire à suivre !
Sacs à dos Nous avons rapidement dû nous procurer des sacoches pour porte-bagages ! Rien à voir avec une petite promenade, avec 4 ou 5 heures de vélo par jour, le mal de dos s’est vite fait ressentir. Nous avons transféré tout notre chargement dans les sacoches, à l’exception des tapis de sol et sacs de couchages. Verdict : les sacoches sont, à notre avis, indispensables pour un long voyage.
Tente et couchage Aucun problème pour le moment.
Outils Nous n’avons heureusement pas eu à utiliser nos outils, mais ils restent indispensables en cas de crevaison.
Vêtements Nous avions prévu deux tenues de rechange chacun. Pour quatre jours cela n’a pas posé de problème, mais nous reviendrons sur ce thème lors de notre long voyage de juillet.
Nourriture Nous devions acheter notre nourriture chaque jour, ce qui n’était pas la solution la plus économique. Pour notre voyage d’un mois, en juillet, nous nous sommes équipés d’un réchaud à gaz, dont nous vous parlerons plus en détail.

CONCLUSION MATÉRIEL : Notre voyage d’un mois en Scandinavie, en juillet 2015, nous en dira plus concernant la tenue de notre tente et de nos vélos et nous permettra d’améliorer notre liste d’outils. Un premier conseil, néanmoins, si vous prévoyez de voyager à vélo plusieurs heures par jours pendant plus de deux jours : nous vous recommendons vivement d’investir dans des sacoches pour porte-bagage, votre dos vous dira merci !

Nous partons rallier Oslo puis Stockholm le 28 juin 2015, préparez-vous à découvrir ou redécouvir la Scandinavie !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter pour être tenu au courant des nouveautés du blog ! Il suffit d’indiquer votre nom et votre adresse email ci-dessous et vous recevrez en cadeau de bienvenue notre guide “Mon voyage à vélo pas cher”, la fiche de calcul de budget voyage, et la vidéo “Prendre son vélo dans l’avion” !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)