[TEST] 2300 km de voyage à vélo sur le VTC B’Twin Original 300, l’avis d’Alexandre

VTC B'Twin Original 300 voyage à vélo

Le vélo est équipé pour le voyage !

Bonjour à tous, c’est Maxime d’En Echappée ! Bienvenue sur le blog pour une nouvelle interview ! Enfin plus précisément, pour la seconde partie de notre interview d’Alexandre, l’ami avec qui j’ai voyagé à vélo de Berlin à Saint-Pétersbourg en septembre. Dans la première partie, Alexandre nous parlait de la préparation, de son ressenti et du bilan du voyage. Dans cette seconde partie de l’interview, il nous parle de son vélo, le VTC B’Twin Original 300, le VTC le moins cher de Décathlon. Il a testé ce vélo sur 2300 kilomètres de voyage… Qu’en a-t-il pensé ?


Vous pouvez écouter ce podcast en cliquant sur le bouton “Lecture” ci-dessous, ou télécharger le MP3 en cliquant sur ce lien (clic droit, “Enregistrer le lien sous”).


 

Deuxième partie de l’interview d’Alexandre : son avis sur le VTC B’Twin Original 300

Maxime : Est-ce que tu peux nous parler spécifiquement du vélo que tu avais pour ce voyage ? C’était quel modèle ?

Alexandre : C’était un B’Twin de Décathlon qui a le nom de « VTC Original 300 ». Il fait 15 kg, il est en acier… Important, il a 21 vitesses, donc trois plateaux de sept pignons, ce qui est intéressant parce que j’aime bien bidouiller mes vitesses. Et s’il y avait eu plus de côtes, il aurait été intéressant parce que mon petit plateau et mon grand pignon me permettaient de beaucoup mouliner.

M : Et donc, pourquoi as-tu choisi ce modèle ?

A : Pour des raisons économiques ! Parce que c’était le moins cher. Parce qu’à la base, je comptais prendre mon vélo de course, mais j’ai lu sur plein de forums que c’était déconseillé…

M : Et je t’avais déconseillé aussi !

A : Oui, tu m’avais déconseillé le vélo de course et donc il fallait que je me procure un vélo. Je n’avais pas envie de mettre des milles et des cents dans un vélo parce que je ne savais pas si je referais un tel trek à vélo comme ça. Donc c’est un vélo tout chemin avec des pneus assez gros, ce sont les grosses différences avec mon vélo de course, ce qui faisait que je ne pouvais justement pas prendre mon vélo de course. Voilà c’est pour ces raisons que j’ai pris celui-là, et je me suis dit qu’après je pourrais le récupérer en vélo de ville plutôt que d’avoir un très très beau vélo, ce qui est un peu embêtant en ville, on a toujours peur de se le faire voler.

M : D’accord, donc tu ne nous as pas dit le prix, c’était combien ?

A : 200 euros. 199 euros 99…

M : Ok ! Donc tu as choisis ton B’Twin, ton Original 300, parce que c’était un VTC…

A : Oui.

M : …et parce que c’était le moins cher.

A : Oui.

M : Ce genre de vélo bas de gamme est souvent déconsidéré par les voyageurs à vélo qui disent que ce n’est pas forcément un vélo qui va tenir sur la durée d’un voyage.

Pour toi, avec ton expérience d’un mois et de 2300 kilomètres, est-ce que ce vélo est adapté à un voyage ?

A : Il faut dire que l’on a eu un parcours assez facile en dehors des chemins de terre, on est resté longtemps sur du macadam de bonne qualité, on a eu très très peu de côtes, donc on a pas eu besoin de freiner. Donc dans ce contexte-là, il était assez intéressant. Tout ce qui est manipulation, c’était avec des clés Allen, on pouvait tout bouger. Donc on peut tout manipuler avec simplement un jeu de clé Allen. Et à mon avis, même s’il y avait un truc qui avait cassé, un truc un peu grave, ou une pièce qui aurait fallu que je rachète, je pense que j’en aurais trouvé n’importe où. Donc certes, c’est un vélo bas de gamme, mais pour toutes les pièces, si jamais j’ai un pépin, je n’aurais pas de problème à trouver les pièces de rechange dont il y a besoin.

M : Donc pour toi, c’est adapté à un voyage à vélo ?

A : S’il n’y a pas de dénivelé, par rapport à l’expérience que j’ai eu de qualité de route, oui. La seule fois où on s’était trompé de chemin en Allemagne, un petit chemin en pierre… Bon on était à pleine balle – il faut remettre dans le contexte – mais j’ai crevé. Bon ça au final, c’est peut-être aussi à cause du pneu. Bon après, il faut que j’ajoute que j’ai fait des frais en plus. Les pédales, je les ai changé, j’ai changé la selle, j’ai acheté un porte-bagages, quoi d’autre…

M : Ah, il n’était pas compris le porte-bagages ?

A : Non.

M : D’accord. Et tu as changé les pneus aussi.

A : Les pneus, oui. Donc au total, j’ai peut-être payé 300-350 euros[NB : vélo compris]

M : Ok.

Et est-ce que tu as eu des problèmes mécaniques, à part la crevaison dont tu viens de nous parler ?

A : Mon dérailleur a bougé.

M : Ton dérailleur avant.

A : Oui, c’est ça. En gros, tout ce qui tient au tube. En gros c’est un caoutchouc qui tient sur le tube de selle, et quand on était dans la forêt, une fois… deux fois peut-être, il a dû s’accrocher à une branche. J’ai dû forcer un peu et ça a dû faire tourner le dérailleur, donc il a fallu le régler le lendemain matin en repartant. Mais heureusement que ça m’était déjà arrivé quand j’avais testé mon matériel avant de partir.

M : Mais là, quand ça t’étais arrivé, il n’y avait pas eu d’histoire de branche.

A : Non, c’était que j’avais changé les plateaux et les pignons en même temps, et je ne sais pas ce qu’il s’est passé, un couac. Il avait dû être mal serré au tout début, donc du coup, il a fallu d’un petit couac pour le faire bouger. Finalement, je suis allé voir le gars à Décathlon, il me l’a réglé, en trente secondes c’était fait. J’en ai profité pour lui demander quelques conseils mécaniques, des trucs qui peuvent bouger le plus rapidement et qu’il est utile de savoir faire pour ce voyage à vélo. Donc il m’a montré quelques trucs et au final, ça n’était pas plus mal.

Dérailleur avant VTC B'Twin Original 300

Le dérailleur en question (source : En Echappée)

M : Donc oui, avant de partir dans la nature dans un voyage, c’est intéressant de demander deux-trois conseils.

A : Surtout si vous l’achetez neuf, vous pouvez demander au vendeur les trois petites bricoles qui se font facilement. Le dérailleur, ça m’a pris quoi ? Même pas cinq minutes. Le temps de bien le mettre, de bien le régler, cinq minutes grand max. Enfin, il faut serrer et desserrer l’écrou, ça se fait très facilement. L’avantage du vélo aussi, c’est qu’avec un jeu de clé Allen, on pouvait tout régler. Toutes les manip’ se font simplement avec un jeu de clé Allen. Donc c’est ça aussi qui était sympa avec ce vélo.

M : Très bien !

En conclusion, quel bilan fais-tu de ton vélo ? Qu’est-ce qui t’a plu, qu’est-ce qui t’a déplu ou manqué éventuellement ?

A : Et bien les freins au final, après je sais que tu as eu la même expérience que moi, mais… Donc les freins, c’est des plaquettes. Et c’est vraiment sur la dernière journée, en allant à l’aéroport, où les freins se sont usés, j’ai l’impression, anormalement vite. Alors que la veille et les jours précédents, ça allait, je n’avais pas l’impression qu’en freinant, je « tapais le guidon ». Mais le dernier jour en freinant à fond, j’avais l’impression que ça ne freinait pas terrible [NB : c’était même carrément dangereux !]. Après, est-ce que c’est la route, est-ce que c’est la pluie qui les a usé anormalement, je ne sais pas.

M : Mes freins aussi avaient été abîmés ce soir-là. Mais ils sont beaucoup plus vieux étaient pourtant moins abîmés que les tiens.

A : Et oui, les miens étaient neufs en partant !

M : Oui… C’est tout pour le vélo ?

A : Hmm… Les pédales automatiques… Est-ce que je les reprendrais ? Si c’est un peu en mode sportif comme on a fait, où il fallait vraiment qu’on tienne 100 kilomètres par jour, on n’avait pas trop de marge de manœuvre, peut-être garder les pédales automatiques. Mais sinon, est-ce que c’était indispensable, non. Surtout si vous n’êtes pas adeptes des pédales automatiques, si c’est la première fois que vous utilisez des pédales automatiques, ce n’est peut-être pas le bon plan de le faire sur un long voyage. Parce que vous risquez, pour ainsi dire, à cause d’un mauvais réglage, de le payer avec vos genoux.

M : Oui, j’en parle dans un article sur les pédales automatiques en voyage à vélo, il faut éviter de trop serrer le ressort de la pédale, et dans tous les cas, il faut vraiment faire attention à l’emplacement de la cale sous la chaussure pour ne pas faire de faux mouvement, qui pour toi a généré une tendinite en quoi… un jour et demi, deux jours.

A : Un jour. Le premier jour, j’étais chaud, je ne sentais rien. Après le soir, j’ai ressenti une petite douleur. Et le lendemain, ça commençait à me lancer. Donc faites très attention à ça, et faites comme j’ai fait sinon, j’ai enlevé ma pédale automatique…

M : Ta cale.

A : Ma cale automatique sous mon pied. C’était l’avantage d’avoir pris des pédales semi-automatiques, je pouvais enlever la cale sous ma chaussure et je ne l’ai remis qu’à la toute fin… en Estonie pour pouvoir attaquer dans les côtes.

M : Et pourtant, tu me battais même dans les côtes, c’est fou ça !

A : Ça, c’est fort !

M : Bon très bien, merci Alexandre !

A : De rien, c’est moi qui te remercie.

M : À bientôt !

Voilà qui clôture la deuxième et dernière partie de l’interview d’Alexandre ! Il a testé le VTC B’Twin Original 300 pendant un mois de voyage et j’espère que son avis vous aura été utile ! Je pense notamment à ceux qui veulent débuter le voyage à vélo en effectuant un test à moindre frais. Vous le savez peut-être déjà, mais quand nous avons commencé le voyage à vélo, Lucie et moi, nous sommes partis avec des vélos de ville d’occasion à une centaine d’euros… Pas l’idéal, mais ils nous ont permis de faire déjà des tas de voyages ! Alors oui, les avantages d’un vélo haut de gamme sont indéniables, mais ce que je veux vous dire, c’est de ne pas attendre d’avoir réuni les fonds nécessaires pour partir dès que vous avez un peu de temps ! Ça sera certes un peu plus difficile, mais quelle importance ? Vous voyagerez ! Allez sur ce, on vous retrouve bientôt sur En Echappée avec un nouveau podcast, le premier épisode de notre émission « Posez-nous vos questions ! » que nous réaliserons prochainement. À plus les voyageurs !

Pour voyager à vélo avec un petit budget, ne manquez pas notre guide gratuit “Mon voyage à vélo pas cher” !

Bilan sur le test du VTC B’Twin Original 300 :

  • Le prix : Alexandre a équipé le vélo de base (200 €) de pédales semi-automatiques, d’une selle plus confortable, d’un porte-bagages et de pneus solides, pour un total de moins de 350 €.
  • Point fort : le prix, les pièces standards, la facilité de réglage.
  • Points faibles détectés lors du voyage : le dérailleur avant se dérègle facilement et les plaquettes de freins se sont usées rapidement.
  • Apprendre les rudiments de mécanique vélo : lors de l’achat, si vous n’êtes pas un expert en mécanique vélo, il est intéressant de demander, comme Alexandre l’a fait, quelques conseils sur le réglage et la réparation des éléments les plus à même de poser problème.
  • Le vélo était tout à fait adapté à notre voyage : principalement sur du plat et du goudron, tout en étant passé de nombreuses fois par des sentiers moins praticables (où le vélo n’était pas forcément à son avantage).

Si vous êtes ici, c’est que vous avez lu l’article jusqu’au bout ! Alors, vous n’êtes pas un peu curieux du voyage ? Si oui, n’hésitez pas à nous poser des questions dans les commentaires et on se fera un plaisir d’y répondre !

À très bientôt !

Recherches utilisées pour trouver cet article : test velo vtc homme, avis vtc btwin, vtc original 300 taille M, velo vtc btwin pour voyager, velo femme vtc maxi 15 kg vtc original noir, velo btwin voyage, que valent les vtc decathlon, original btwin 5 2000, btwin voyage, btwin riverside équipé


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

2 reflexions sur “[TEST] 2300 km de voyage à vélo sur le VTC B’Twin Original 300, l’avis d’Alexandre

  1. Lucas Puydebat

    merci pour cette interview ma foi très révélatrice
    en effet cet été nous avons fait notre première randonnée vélo un paris-angers en 6 jours nous sommes tous chez décathlon mes amis possedent le vtt premier prix a 200 euros https://www.decathlon.fr/vtt-rockrider-340-noir-26-id_8351519.html
    le voyage s’est très bien passé pour eux (selle trop rigide) cependant pour moi c’est une autre histoire je possede celui ci https://www.decathlon.fr/vtt-rockrider-520-s-gris-275-id_8378294.html et la vers les 60 derniers kilomètres le pédalier craque puis lâche vers la gare d’Angers le vélo à seulement 2 mois !!!
    je ne comprend toujours pas eux n’ont aucun problèmes mais il est vrai que l’on a trop tendance a critiquer ces vélo qui font le taf que l’ont leurs demande
    en conclusion si vous avez 300/400 euros de budget n’achetez pas décathlon
    lucas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)