Highlands Trip, jours 5 à 7 : du Cairngorms National Park à Inverness (130 km)

bienvenue dans les highlands

On y est ! (source : En Echappée)

Découvrez les carnets des jours 5, 6 et 7 de notre voyage de trois semaines en Ecosse, dans les Highlands ! Cette fois, on entre dans les Highlands pour de bon 🙂

Les grandes lignes de l’étape

Itinéraire
  • Achat de cartes routières échelle 1:250 000 à l’office du tourisme d’Edimbourg
  • Route 7 jusqu’à Inverness
Km et dénivelé
  • 130 km
  • +1082 m / -1256 m
Type de routes
  • Pistes cyclables
  • Routes de campagne
Hébergements
  •  Spontané chez l’habitant, dans le jardin
  • Camping
  • Warm Showers
cairngorms inverness voyage velo ecosse 2

La carte de l’étape (source : Ridewithgps)

Jour 5 : Calvine – Insh (61,4 km)

apres drumochter pass

Dans la canopée ! (source : En Echappée)

Les paysages sont verdoyant : la route du col de Drumochter est peu fréquentée et bordée d’arbres. Une belle cascade ambrée, au débit imposant, nous retient quelques temps, avant que les midges ne repère ces deux belles pièces de viande ambulantes !

cascade ambree ecosse

Une cascade de whisky ! (source : En Echappée)

Nous arrivons pour de bon dans les Highlands, tels que nous les imaginions, par une petite route qui longe la voie automobile de plus ou moins près. Les champs se transforment en collines vertes et marron. Les arbres laissent place à un maquis de bruyères violacé qui témoigne d’un climat rude en hiver. Dans ce paysage torturé et balayé par le vent, une petite accalmie nous permet de tourner des vidéos pour un montage que veut réaliser le Huffington Post “Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans un voyage à vélo”.

bienvenue dans les highlands

On y est ! (source : En Echappée)

entree dans les highlands

Le paysage prend du relief (source : En Echappée)

Un pause dans un restaurant de routiers à Dalwhinnie nous donne l’occasion de goûter au Veggie Haggis, la version végétarienne à l’avoine de la fameuse panse de brebis épicée, et de s’abriter d’une soudaine tempête qui dure plusieurs heures.

Nous avons bien grimpé, et une belle partie de la suite de la journée est faite de descentes dans des paysages torturés et frappants de beauté : collines vertes, ciel plombé mais romantique, des morceaux de nuages bas flirtant avec les sommets, s’y accrochant parfois, tels des petits bouts de ouate. De temps en temps, le soleil s’impose, nous permet de sécher, et illumine les champs de blés dorés.

champs de bles dores

“Chaque miche de pain est une histoire de céréales qui a mal fini” disait une pub pour du whisky (source : En Echappée)

Aux abords d’Insh, Maxime approche une famille de promeneurs pour leur demander conseil sur un lieu de bivouac dans les environs. Ils nous donnent plusieurs pistes et reprennent leur route mais, en nous voyant prêts à entrer dans les bois, le père revient vers nous et nous propose gentiment de camper sur leur terrain.

Ian, Susy et leurs deux filles Lauren et Rosalyn (10 et 8 ans) sont Anglais et passent leurs vacances dans la maison de famille. Nous proposons aux filles de nous aider à monter notre tente, elles sont ravies et font preuve d’une grande dextérité – c’est qu’elles adorent les activités de plein air ! La famille nous invite à utiliser leur salle de bain et à profiter de leur véranda pour cuisiner et nous réchauffer. Nous papotons un peu et rions de cette aventure. Très généreux, ils agrémentent notre diner de pain et de haricots blanc à la sauce tomate (un incontournable de la cuisine britannique), puis notre petit déjeuner de toasts et de thé. Nous offrons aux filles un dessin relatant notre rencontre, cadeau modeste – nous n’avions rien prévu – mais qui semble beaucoup leur plaire. Elles nous laissent un gentil mot pour nous porter bonheur pour la suite du périple.

Jour 6 : Insh – Moy (49,8 km)

champs ecosse

On reste dans le thème Gladiator (source : En Echappée)

La matinée est magnifique. Le temps est sec et ensoleillé et nous roulons à côté de champs dorés. Nous arrivons en fin de matinée à Aviemore où nous faisons une très longue pause “wifi-pique-nique”. Après cette trop longue pause, le moral est un peu plus bas et le temps s’est voilé.

Cependant, après un passage dans un parc, nous arrivons dans un lieu magique : un plateau, à la végétation rase, un mélange de bruyères violettes et de jeunes sapins de moins d’un mètre. On se croirait un peu au dessus des nuages. Des nuages végétaux. Le moral est revenu, intact.

ciel de bruyeres

Tel un ciel de bruyères (source : En Echappée)

À Carrbridge, nous contemplons le monument local, un pont vieux de 300 ans qui a connu de nombreux tourments climatiques. Puis nous grimpons et dévalons des collines en patchwork de vert et de marron.

paysage highlands

On se sent tout petit (source : En Echappée)

Entre Slochd et Moy, l’envie de s’arrêter est là. Le vent s’est levé et la fatigue se fait sentir. Nous ne trouvons pas de bon emplacement dans la forêt qui, depuis plusieurs kilomètres, est une pépinière de pins resserrés et plantés en lignes et qui semblent menacer de tomber sous le vent qui gonfle (plusieurs spécimen sont au sol). Nous décidons de passer une nuit dans un camping tout simple à Moy.

Nos voisins sont un couple de cyclo-voyageurs français, de Beauvais, qui sont partis un jour plus tard que nous, ont parcouru le même itinéraire, et avalent les kilomètres en direction du Grand Nord écossais.

Jour 7 : Moy – Inverness (18,5 km)

Départ vers 10 heures, en descente. Nous avons une petite journée devant nous, prévoyant de nous arrêter à Inverness, dans le meilleur des cas chez un hôte Warm Showers. Avant de partir, nous avons appelé quatre hôtes, malheureusement, aucun n’est disponible ce soir.

Sur la route, nous sommes attirés par un site touristique à notre gauche : le cimetière préhistorique de Balnuaran of Clava. Trois tombes de pierre, circulaires, construites il y a 4000 ans. Le lieu est magique avec son tapis mousseux et ses grands arbres aux racines apparentes. Il y a dans l’air quelque chose de sacré.

balnuaran of clava

Balnuaran of Clava (source : En Echappée)

Nous arrivons à Inverness par sa banlieue Nord-Est, la véloroute nous faisant faire un crochet dans la campagne pour éviter les grands axes. Aux abords de la ville, un parc étonnant nous retient avec ses sculptures sur bois : dragons, mages, petits monstres et insectes en tous genres habitent élégamment les lieux. “You like the Lord of the Rings?” Une promeneuse nous fait rebrousser chemin sur quelques mètres pour admirer un Gandalf d’au moins deux mètres de haut gravé dans un tronc.

sculptures bois inverness

Les sculptures de la forêt (source : En Echappée)

Soudain, la véloroute nous fait un beau cadeau en mettant sur notre trajet un café-vélo. Nous sommes trempés et ravis à l’idée de nous abriter, devant une bonne boisson chaude. Le principe du café-vélo Velocity : détenu par une association, il propose un atelier où les cyclistes peuvent bricoler, avec ou sans assistance, avant de prendre un verre ou grignoter dans la partie café. Le lieu est moderne et confortable et attire des personnes de tous les âges et tous les styles, venus à vélo ou non. Nous y élisons domicile deux bonnes heures.

cafe velo velocity inverness

Velocity café ! (source : En Echappée)

Continuant notre recherche d’hôtes sur le site Warm Showers, une description retient notre attention : Susan “manager of a bike-café”. Est-il possible qu’il s’agisse de CE café ? J’interroge la barmaid. Oui ! Susan est sa manager ! Nous passerons la soirée dans sa colocation, à deux pas du café, autour d’un dîner de pâtes sauce tomate, de crêpes et bières belges que nous lui préparons. La discussion tourne autour des voyages, des sports d’extérieur, du football et du rugby avec son colocataire espagnol Fernando. En fin de soirée, nous passons à la politique écossaise (Susan a voté pour l’indépendance, et a travaillé pour le parti Vert avant de manager Velocity). Ses projets pour la suite : un long voyage d’un an, partagé entre une randonnée à pied au Tibet et un trip à vélo en Europe !

En faisant les courses pour ce dîner partagé, nous en profitons pour découvrir la ville :

inverness

Vue sur le fleuve Ness (source : En Echappée)

dans inverness

Le centre d’Inverness : mélange de modernité et d’ancien (source : En Echappée)

le chateau d inverness

Le château d’Inverness (source : En Echappée)

La suite la semaine prochaine ! 😀

Nous prenons toujours autant de plaisir à vous partager ces carnets, et espérons qu’ils vous plaisent et vous donnent envie de rouler en Ecosse !

Si vous aimez nos récits, suivez-nous sur Facebook et Twitter pour ne rien manquer de nos publications 🙂

À très bientôt !

Recherches utilisées pour trouver cet article : vélo dans cairngorm


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

2 reflexions sur “Highlands Trip, jours 5 à 7 : du Cairngorms National Park à Inverness (130 km)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)