Jours 1, 2 et 3 : TGV et bus jusqu’à Berlin

Le palais du Reichstag

Le palais du Reichstag à Berlin (source : En Echappée)

Le voyage à vélo de Maxime et son ami Alexandre, entre Berlin et Saint-Pétersbourg se poursuit. Ils sont actuellement en Pologne et m’ont envoyé le récit des trois premiers jours : Nantes-Berlin en TGV et autocar avec les vélos !

Jour 1 : Nantes – Paris en TGV

Après avoir descendu nos 4 étages avec mes bagages et les avoir installés sur mon vélo, je me dirige vers la gare de Nantes. Lorsque j’y arrive, je croise quelques cyclotouristes. Au jeu des différences, je remarque qu’ils ont un casque et pas moi. Mince ! Et trop tard pour aller le chercher.

Je monte dans le wagon où m’attend ma place vélo réservée. J’installe mon vélo en rabattant des sièges et mettant une sangle. Je squatte ensuite un siège car ma place attitrée est derrière l’emplacement vélo, étrange…

Le vélo dans le TGV

Jolly Jumper dans le TGV (source : En Echappée)

Arrivé à Paris Montparnasse, je me dirige vers Le Vésinet à l’aide du GPS de mon téléphone et je teste quasiment pour la première fois mes pédales semi-automatiques.

J’y rejoins Alex chez sa tante qui nous héberge pour la nuit. Après le dîner, nous faisons une revue complète du matériel.

Jour 2 : Paris – Berlin en autocar

Le lendemain matin, nous rejoignons Porte Maillot en vélo pour 7 heures… mais le bus sensé partir a 8 heures a 2 heures de retard.

Avec les vélos chargés

Les garçons et leurs vélos chargés attendant le car (source : En Echappée)

Lors de la réservation sur le site de Flixbus, nous avions réservé deux emplacements vélo. D’après leur service client que j’ai eu au téléphone, cela veut dire qu’il y aura forcément un porte-vélo avec des places réservées pour nos vélos. Dans le cas contraire, le site nous aurait donné la possibilité d’ajouter des « bagages lourds ». Dans ce cas, il aurait fallu démonter les vélos et les mettre dans des housses (peut-être que des cartons auraient fait l’affaire).

Le bus arrive, ils accrochent les vélos sur des crochets à l’arrière, et c’est parti ! Les deux chauffeurs rationnent les pauses, et nous arrivons à minuit et demi. Un peu long mais le prix est attractif : 39 € + 9 € pour les vélos.

Les porte-vélos de l'autocar

Les porte-vélos de l’autocar (source : En Echappée)

Nous rejoignons notre auberge de jeunesse, la St Christopher’s Inn dans laquelle nous dormons dans un dortoir.

Jour 3 : Découverte rapide de Berlin et derniers préparatifs

Le lendemain matin, après un copieux petit déjeuner, nous faisons le check-out et stockons nos bagages dans la consigne de l’auberge.

Nous passons le reste de la journée à rejoindre les monuments historiques de la ville à vélo, moyen de transport idéal pour visiter Berlin avec ses nombreuses pistes cyclables : morceaux du mur de Berlin, Palais du Reichstagporte de Brandebourg, tour Fernsehturm, etc.

La porte de Brandebourg

La porte de Brandebourg (source : En Echappée)

La tour Fernsehturm

La tour Fernsehturm (source : En Echappée)

mur de Berlin

Berlin Est et Berlin Ouest (source : En Echappée)

J’en profite aussi pour acheter un casque et nous recherchons activement un hôte Warm Showers.

Nous trouvons Micky qui nous accueille dans son sympathique loft à l’est de la ville.

Nous passons la soirée avec lui et ses amis à parler de tout et de vélo. Fort de son expérience d’un long voyage de 7 mois en Amérique du Sud, Mickey nous donne des colliers en plastique de serrage qui selon lui sont indispensables pour tous types de réparations !

Demain, la grande aventure commence !!!


Vous avez aimé ce récit et vous souhaitez suivre l’aventure de Maxime et Alexandre entre Berlin et Saint-Pétersbourg ? Rejoignez notre communauté de passionnés de voyage à vélo en vous abonnant à notre newsletter 🙂 

C’est tout simple, il suffit de nous indiquer votre prénom et votre adresse email dans le cadre juste en dessous de l’article ! Et en bonus, vous recevrez notre guide gratuit « Mon voyage à vélo pas cher », sa fiche de calcul de budget et notre vidéo « Prendre l’avion avec son vélo » !

À bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

2 reflexions sur “Jours 1, 2 et 3 : TGV et bus jusqu’à Berlin

    1. Maxime et Lucie En Echappée Auteur de l'article

      Bonjour Françoise ! C’est vrai qu’il y a plusieurs raisons contre le casque, pourquoi l’avez-vous abandonné ?

      Pour ma part, je suis assez partisan de porter mon casque, en vélotaf et en voyage 🙂

      Cependant, l’inconvénient majeur pour moi, outre l’encombrement, c’est la transpiration élevée et donc le graissage des cheveux !

      Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)