Week-end Loire à vélo en groupe avec les « Vélos volants »

Vélos volants à Saumur

À Saumur, prêts à partir ! (source : En Echappée)

Nous avons profité du pont de l’Ascension pour faire une portion de la Loire à vélo en groupe (12 personnes) avec les membres de l’association « les Vélos volants », dont nous faisons partie !

Les Vélos volants sont une jeune association nantaise (2012) dont l’objectif et la promotion du vélo pour tous via la mise à disposition (en location) de vélos adaptés à différents types de handicaps (dont un handbike, sur lequel on pédale avec les bras, et un tricycle, vélo à deux roues arrières, plus stable qu’un vélo droit) et via l’organisation de balades.

Pour ces trois jours en bord de Loire, le groupe se composait de dix adultes, dont deux personnes en fauteuil, et de deux enfants d’à peine trois ans.

Nos montures : deux handbikes, dont un à assistance électrique, un vélo-couché, une remorque pour les enfants et sept vélos droits plus ou moins chargés 🙂

Le matin du premier jour, nous sommes partis de Nantes, pour rejoindre Saumur en camion et remorque (contenant les handbikes et plusieurs vélos) et voitures transportant les vélos restants. La remorque et les bagages étaient répartis dans les véhicules. À l’aventure !

La remorque à vélos

La remorque contenant une partie de nos vélos ! (source : En Echappée)

Nous avons fait le choix de partir en voiture plutôt qu’en train pour des raisons d’encombrement dues aux handbikes, au vélo-couché, à la remorque, et de manque de place pour un groupe de 12 cyclistes.

Jour 1 : De Saumur à Savigny-en-Véron (30 km)

Nous arrivons à midi à Saumur et sommes accueillis par un apéro chez le papa de Maxime. C’est un bon début !

Il s’agit ensuite de gonfler les pneus, faire les derniers réglages et charger les vélos, notamment les deux handbikes sur lesquels il faut pouvoir harnacher les fauteuils roulants, le tout sous un beau soleil et suivi d’un pique-nique. Nous profitons de ces préparatifs conviviaux pour faire plus ample connaissance avec certains membres du groupe que nous n’avions pas encore rencontrés.

À 15 heures, le groupe est prêt à partir, direction le camping de Savigny-en-Véron.

Nous roulons en file indienne dans les rues de Saumur, et notre équipage interpelle les passants. Des remarques enthousiastes telles que « Tiens, c’est marrant ces vélos, celui-là est couché ! », ou encore « Ils pédalent avec les bras, quel courage ! » et des encouragements chaleureux nous suivent jusqu’à la sortie de la ville.

Sous la silhouette bienveillante du château, nous faisons une première petite pause pour ajuster quelques réglages du handbike à assistance électrique. Et c’est reparti !

Vélos volants Château de Saumur

Première pause, sous le château de Saumur ! (source : En Echappée)

Nous roulons le long de la Loire, un peu sur la route, puis sur une piste séparée, en pleine nature. Notre groupe s’étale sur plusieurs dizaines de mètres, chacun allant à son rythme, mais nous restons en vue les uns des autres. Quand la route ou la piste le permet, nous roulons en petits groupes et les discussions vont bon train. Nous faisons une petite pause au bord de l’eau pour que les enfants se dégourdissent les jambes.

Repos au bord de l'eau

Les bords de Loire au naturel (source : En Echappée)

Au niveau de Souzay, nous grimpons une pente raide (12%) pour atteindre la cité troglodytique. Là, le groupe se sépare pour la fin de l’après-midi : nous profiterons de la sortie pour aller rendre visite à la grand-mère de Maxime, tandis que les autres filent vers le camping.

Ambiance troglodytique

Ambiance terrasse et troglos sur les coteaux ! (source : En Echappée)

Sur les coteaux, l’ambiance est estivale et de nombreux promeneurs profitent de la douceur du climat en terrasse de bistrots troglodytiques.

Après un copieux goûter à Montsoreau, nous rejoignons le camping où un barbecue nous attend, accompagné de vin local ! Le week-end prend un tournant… gastronomique. Et c’est tant mieux !

Jour 2 : De Savigny à Bréhémont (25 km)

Il fait beau ! Après un réveil musculaire en groupe, pour les volontaires, nous sommes prêts à quitter le camping à 11 heures. Aujourd’hui, nous mettons le cap sur Bréhémont, en passant par le château d’Ussé, un petit écart par rapport au trajet de la Loire à vélo.

La route est tranquille et agréable, au parfum d’été, quand soudain, à une intersection, on tourne la tête pour apercevoir au loin, tout au bout du chemin, le majestueux château d’Ussé dans son écrin de verdure.

Son surnom de « château de la Belle au bois dormant » prend tout son sens dans cette apparition presque magique.

Château d'Ussé

Un rapide point sur l’itinéraire, au château d’Ussé ! (source : En Echappée)

Nous nous accordons une longue pause pique-nique et sieste au bord de l’Indre, avant de repartir direction Bréhémont, où nous sommes attendus par un couple rencontré via Warm Showers. Notre groupe se voit diminué de deux membres qui rentrent plus tôt à Nantes, mais qui seraient bien restés !

La campagne est belle, avec ses touches de rouge au milieu des plaines en nuances de verts. La route, peu fréquentée par les automobilistes, laisse libre place aux cyclistes, qui sont très nombreux, seuls ou en groupes plus ou moins larges.

Dans la campagne

Un avant-goût d’été dans la campagne d’Indre-et-Loire ! (source : En Echappée)

En fin d’après-midi, nous regagnons les bords de Loire, qui nous guident jusqu’à Bréhémont, où nous profitons d’un goûter et de rafraîchissements en terrasse. Là, trois de nos amis, un couple et leur fille, se séparent du groupe pour la deuxième partie du week-end.

La Loire

La Loire comme fil conducteur (source : En Echappée)

Nos hôtes Warm Showers sont très accueillants. Nous plantons notre tente dans le jardin, une caravane est mise à disposition pour l’enfant restant et ses parents, et nos amis en fauteuil dormiront dans la maison, que la propriétaire a voulu le plus accessible possible aux personnes en situation de handicap.

Nous mettons en commun nos provisions pour préparer à nos hôtes un repas digne de ce nom (semoule et ratatouille au lard), qu’ils complètent par un délicieux gâteau. La soirée se termine en chanson !

Jour 3 : De Bréhémont à Tours (40km)

Au matin, nous sommes un peu tristes de repartir… Notre groupe réduit se met en route, avant de s’arrêter quelques mètres plus loin : nous n’avons pas d’itinéraire pour ce dernier jour !

Malgré huit kilomètres additionnels à parcourir, par rapport au trajet de la Loire à vélo, nous décidons de faire un crochet par Azay-le-Rideau pour admirer son château.

Le trajet n’est pas facile : ça grimpe sur les coteaux !

Azay-le-Rideau

Le château d’Azay-le-Rideau… en rénovation, mais quand même majestueux ! (source : En Echappée)

Nous arrivons devant le château. Vision très différente de celle du château d’Ussé : le château d’Azay est en plein cœur de la ville. On l’atteint par une élégante allée bordée d’arbres, qui ne laisse entrevoir qu’un étroit morceau de la façade. On arrive alors dans une cour, mais le château ne se livre pas encore, derrière sa grande grille dorée.

Nous pique-niquons, puis décidons d’aller visiter le parc du château, réputé pour son lac sur lequel semble flotter l’édifice. Ce dernier est en travaux, mais on devine sa beauté.

Paysage Loire à vélo

Un paysage plein de poésie ! (source : En Echappée)

Nous repartons vers 14 heures : nous avons un train à attraper à Tours, pour aller chercher les véhicules à Saumur !

Les paysages ruraux sont magnifiques, au fil de l’eau.

Un village sur l'eau

Un village sur l’eau aux abords de Tours (source : En Echappée)

À Joué-les-Tours, nous faisons une pause goûter avant de repartir vers la gare de Tours. C’est alors que le temps nous manque, nous devons rouler le plus vite possible, ce qui n’est pas facile après cette journée plus longue que les deux précédentes… et avec l’assistance électrique du handbike qui nous lâche.

Finalement, nous arrivons à temps pour prendre le train, mais il est plein à craquer (un train de deux voitures, avec déjà 15 vélos embarqués…).

Heureusement, nous sommes « sauvés » par la famille de Maxime qui était sur Tours pour un marché aux plantes : nous pouvons regagner Saumur sans encombre, mais sans avoir pu prendre le temps de visiter Tours. Pour une prochaine !

Le voyage à vélo en groupe de personnes valides, handicapées et enfants – notre retour d’expérience

Nous avons beaucoup aimé ce voyage, très différent de ce que nous avions pu tester jusque là, nous qui avons toujours voyagé à vélo en couple.

Sur la route, en général, le groupe ne restait jamais compact bien longtemps et s’étalait sur plusieurs dizaines de mètres, mais en restant en vue les uns des autres et en formant des petits groupes de discussion quand le trafic le permettait.

Nous nous sommes tous très bien entendus, et ce, pendant les trois jours de route.

Les amis en handbikes roulaient un petit peu moins vite que les autres, mais nous avions choisi de faire peu de kilomètres par jour pour pouvoir prendre notre temps et flâner si nous le souhaitions. Nous avons pris beaucoup de plaisir à rouler à différents rythmes pour prendre le temps de papoter avec tout le monde.

La grande nouveauté, finalement, pour nous, était de voyager avec deux très jeunes enfants. Pour leur confort et leur bien-être, il était important de s’arrêter fréquemment (au moins toute les heures, voire moins) pour qu’ils puissent se dégourdir les jambes. Nous avons d’abord été surpris par ce rythme, mais qui se comprend bien et qui nous a permis de vivre un voyage à vélo à la fois ressourçant et reposant.

Voilà pour ce carnet de route de notre long week-end en groupe sur la Loire à vélo de Saumur à Tours !

Nous espérons qu’il vous a plu et qu’il pourra vous inspirer pour une future balade, qu’il pourra vous renseigner sur les voyages en groupe, les voyages avec enfants et qu’il vous aura peut-être fait découvrir comment voyager à vélo avec un handicap 🙂

Si vous aimez nos articles, n’hésitez pas à vous inscrire à notre mailing pour recevoir les nouveautés par mail ! C’est tout simple, il suffit de nous indiquer votre prénom et votre email dans l’encadré en dessous de l’article ! En bonus, vous recevrez un lien pour télécharger notre guide gratuit « Mon voyage à vélo pas cher ! ».

À bientôt sur En Echappée !


Maxime et Lucie En Echappée
On est tous les deux des passionnés de voyage, débutants dans le voyage à vélo et très curieux à ce sujet. Suivez sur ce blog nos voyages à vélo, et découvrez nos rencontres, inspirations et conseils pour préparer les vôtres ! Le blog évoluera au fil de nos découvertes cyclistes et de nos rencontres. Notre projet est de vous livrer nos expériences, mais aussi de donner de la voix aux autres voyageurs pour compléter nos avis. Alors, débutants ou confirmés, suivez-nous et partez avec nous en échappée !

6 reflexions sur “Week-end Loire à vélo en groupe avec les « Vélos volants »

  1. Recchia

    Bravo Lucie et Maxime pour cette escapade de 3 jours en groupe !

    Félicitations pour cette entreprise qui a dû bien vous enrichir …….

    De gros bisous !

  2. Le Corre Mikaelig

    Récit très intéressant, merci dans le titre d’y inclure la date pour une chronologie de ces périples

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook ! :-)